Laurent Grasso : The Horn Perspective

 date

du 17/06/2009 au 14/09/2009

 salle

Centre Pompidou, Espace 315,
Paris

 appréciation
 tags

Centre Pompidou, Espace 315 / Laurent Grasso

 liens

Centre Pompidou, Espace 315

 dans la même rubrique
du 27/02/2019 au 27/05/2019
Ellsworth Kelly : Fenêtres
(Centre Pompidou)
du 08/02/2019 au 07/04/2019
Georges Rousse : Polygones
(Musée Dobrée)
du 18/01/2019 au 31/03/2019
Des attentions
(Crédac)
du 24/01/2019 au 09/03/2019
Mimosa Echard / Shanta Rao : Pulpe
(Galerie Édouard-Manet)

Dans le prolongement de HAARP, cette forêt de pylônes montrée au Palais de Tokyo dans le cadre de la session Gakona l’hiver dernier, Laurent Grasso présente The Horn Perspective, installation principalement composée de deux antennes et d’une projection vidéo. On sait l’artiste français très amateur de ce medium qui lui avait notamment permis de rafler la mise lors de l’édition 2008 du Prix Marcel Duchamp, récompense qui lui vaut l’honneur de cette monographie en l’Espace 315 du Centre Pompidou.

À nouveau mû par cette volonté de mêler geste artistique et préoccupations scientifiques, le Mulhousien se fait ici fort de capter des signaux électromagnétiques afin d’ensuite en apporter la traduction visuelle et sonore sur l’écran. Si, sur le plan sonore, cela fonctionne plutôt bien (un bruissement quasi-saturé se faisant entendre à intervalles réguliers, comme le bruit de ce vol d’oiseaux ou de feuilles mortes froissées qui apparaît en même temps), le visuel proposé (une sorte de travelling « mental » dans une allée de forêt) semble assez pauvre et surtout très convenu. De fait, proposer une lente avancée dans un environnement dénué de toute présence humaine et de tout signe reconnaissable pour figurer un signal continu, proche du drone, s’avère d’une conventionnalité flirtant avec l’illustration plate.

Par ailleurs, les deux antennes métalliques (une fine et verticale représentant l’antenne Tesla, située à Colorado Springs, et l’autre massive et couchée, réplique de l’antenne Horn auparavant installée dans le New Jersey) ne dépassent pas le stade de la contextualisation pour la première et de la volonté d’occuper pesamment un espace d’exposition assombri pour la seconde.

François Bousquet
le 18/08/2009

À lire également

du 21/09/2011 au 09/01/2012
Cyprien Gaillard
(Centre Pompidou, Espace)
du 12/10/2013 au 05/01/2014
De Leur Temps (4)
(HAB Galerie)
du 08/10/2014 au 26/01/2015
Latifa Echakhch : L’Air
(Centre Pompidou, Espace)
du 13/02/2008 au 19/05/2008
Les Inquiets
(Centre Pompidou, Espace)