Andrea Belfi & Machinefabriek

Pulses & Places

(Korm Plastics / Metamkine)

 date de sortie

01/09/2009

 genre

Rock

 style

Expérimental / Improvisation

 appréciation

 écouter

Pulses & Places 4 (extrait MP3)

 tags

Andrea Belfi / Expérimental / Improvisation / Korm Plastics / Machinefabriek

 liens

Machinefabriek
Korm Plastics
Andrea Belfi

 autres disques récents
øjeRum
He Remembers There Were Gardens
(KrysaliSound)
Ocoeur
Inner
(n5MD)
Arve Henriksen
The Height Of The Reeds
(Rune Grammofon)
Pausal
Volume Flow
(hibernate)

Quinzième volume de la série Brombron dédiée par le label néerlandais Korm Plastics aux rencontres entre musiciens, Pulses & Places témoigne du travail commun d’Andrea Belfi et Machinefabriek. Si ces pages ont déjà mentionné le second à plusieurs reprises, ce n’est que la première fois que l’Italien est ici évoqué, lui qui est proche de Stefano Pilia, Giuseppe Ielasi et toute la scène électro-acoustique improvisée transalpine.

Pour ce court disque (quatre morceaux et trente-cinq minutes), les deux artistes ont fait le choix de croiser éléments percussifs (batterie, percussions, objets, gong), guitares électrique et acoustique et instruments à claviers (orgue, Casiotone, synthétiseur). Apparemment, Belfi s’est occupé des premiers instruments tandis que guitares et orgue sont plutôt l’œuvre du Néerlandais. De ce partage démocratique des tâches résulte un album pouvant rebuter de prime abord (sonorités plutôt rêches, improvisation rendant difficile l’appréhension d’une ligne de conduite générale, abrupts des compositions) mais qui, en vérité, marque par la grande cohérence de son propos.

Dialogue entre percussions métalliques et sifflement aigu, interventions d’une guitare électrique, coups plus réguliers sur les toms et gong, intrusion d’accords d’orgue, l’ensemble prend peu à peu corps, au fur et à mesure que le disque se déroule. Tant et si bien que, parvenu à sa fin, on en regrette sa brièveté et le principe même de cette série Brombron qui ne semble pas appeler de successeur, ni (probablement) de traduction scénique.

François Bousquet
le 09/11/2009

À lire également

Gultskra Artikler
Pofigistka
(Lampse)
The Swifter
s/t
(The Wormhole)
Shivers
s/t
(Miasmah)
B/B/S/
Brick Mask
(Miasmah)