Nudge / Lotus Plaza / Blackthread

 date du concert

13/11/2009

 salle

Espace B,
Paris

 tags

Blackthread / Boss Kitty / Espace B / Heritage / Lotus Plaza / Nudge / Strategy / Valet

 liens

Nudge
Strategy
Valet
Boss Kitty
Espace B

 dans la même rubrique

Pour l’étape parisienne de la tournée commune de deux signatures Kranky (Nudge et Lotus Plaza), Boss Kitty et Heritage avaient choisi l’Espace B, bar du nord du dix-neuvième arrondissement, à la programmation plutôt intéressante depuis qu’elle a été reprise il y a quelques semaines par l’équipe de la Compagnie Générale, label et collectif d’artistes. Avant les États-uniens, on a pu découvrir Blackthread, musicien lyonnais adepte d’un spoken word posé sur des nappes constituées de rythmiques programmées (comme la première mesure du Take Five de Dave Brubeck) ou créées grâce à un jeu de basse à l’e-bow. Au-delà des paroles en anglais, Pierre-Georges Desenfant ajoutait çà et là quelques notes de mélodica, trois coups de claves ou le sifflement de son téléphone portable. Malgré une forme de trac palpable au vu du tremblement de ses mains au moment d’actionner ses machines et des difficultés dans le calibrage de ses titres (surtout dans la première moitié de son concert, avec des morceaux se terminant systématiquement trop rapidement), le Français réalisa une prestation tout à fait honorable, témoignage d’un réel univers.

JPEG - 36.6 ko
Lotus Plaza

L’album de Lotus Plaza, paru en début d’année sur le label de Chicago, donc, ne nous avait pas totalement convaincus même si nous avions pu saluer le fait que le guitariste de Deerhunter avait su s’écarter du rock débridé de sa formation d’origine. Assis avec sa guitare électrique sur les genoux, plusieurs pédales d’effets à ses pieds, Lockett Pundt débuta son concert par un morceau ambient, fait de superpositions de nappes et d’un jeu sur la pédale, histoire de créer une sensation de flux et reflux. Si on obtint là une belle musique enveloppante, on dut admettre également que le jeune homme ne brillait pas alors par son caractère novateur. Changement de cap, et donc de jugement, à partir du deuxième titre et l’introduction de beats appuyés, de quelques parties vocales samplées en direct et de mélodies en boucle émanant de sa guitare. Nettement plus intéressant car sortant des sentiers battus, le reste de son set offrit ainsi des compositions emballantes et saturées, au rythme respectivement des pulsations et des distorsions de six-cordes.

Sur cette très bonne lancée et après une courte pause, Brian Foote et Jon Pyle prirent place sur scène, le premier au chant et à la guitare et le second à la batterie électronique et à la guitare aussi. As Good As Gone, dernier album en date de Nudge, nous avait permis de souligner combien le groupe de Los Angeles est meilleur lorsqu’il laisse de côté ses volontés ouvertement psyché. Malheureusement, le set de ce soir les vit majoritairement retomber dans ces travers, notamment quand les deux musiciens intervenaient simultanément à la guitare. L’ajout d’un cornet à pistons ou l’intervention de Lockett Pundt à la guitare n’y changèrent rien, d’autant plus que les projections diffusées derrière eux en rajoutèrent dans cette ostentation aux visées hypnotiques : formes géométriques démultipliées, vagues numériques, ce genre… En revanche, quand Jon Pyle passa à la batterie électronique (sur le très bon Aurolac, par exemple), le duo se fit plus pertinent, enrichissant alors sa palette instrumentale (à cet égard, l’absence de la basse d’Honey Owens se fit cruellement sentir) et renforçant, en creux, la déception engendrée par le reste du concert.

François Bousquet
le 17/11/2009

À lire également

Lotus Plaza
Spooky Action At A Distance
(Kranky)
V/A
Installation :05
(Masstransfer)
Valet
Naked Acid
(Kranky)
Valet
Nature
(Kranky)