Mika Vainio

Black Telephone of Matter

(Touch / La Baleine)

 date de sortie

01/08/2009

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Glitch / Industriel

 appréciation

 tags

Expérimental / Glitch / Industriel / Mika Vainio / Pan Sonic / Touch

 liens

Pan Sonic
Mika Vainio
Touch

 autres disques récents
Loscil
Equivalents
(Kranky)
Daniel W J Mackenzie & Richard A Ingram
Half Death
(Midira Records)
C_C
Impendulo
(Da ! Heard It Records)
Jake Muir
Acclimation
(Dragon’s Eye Recordings)

Moitié de Pan Sonic, hyper productif multipliant les collaborations avec notamment des artistes de la scène improvisée, Mika Vainio a toujours mené en parallèle une carrière solo débutée chez Touch en 1997 avec Onko. Avec le récent concert du duo à la Maroquinerie annoncé comme le dernier avant longtemps, on se doute que ce projet solo, avec ses spécificités sonores, va rapidement prendre le dessus dans la carrière du Finlandais. Déjà en 2009 on pouvait trouver Mika Vainio chez Editions Mego aux côtés de Lucio Capece sur l’album Trahnie, chez Raster Noton dans le cadre de la série Unun (nous y reviendrons) et donc chez Touch pour qui il sort ce 4ème album.

Autant prévenir tout de suite les fans de Pan Sonic qui ne connaitraient pas encore les travaux solos de Mika Vainio, si l’on retrouve ici parfois quelques basses vrombissantes, la comparaison s’arrêtera là. En solo, la musique du Finlandais apparait abstraite et déstructurée. Pas de mélodies, ni même de rythmiques. Mika Vainio propose plutôt un collage méticuleux de sonorités en général opposées, jouant énormément sur les contrastes, qu’il s’agisse de contrastes de tonalités en enchainant infra-basses et sifflements suraigus, ou de contrastes de volume avec des passages de basses saturées alternant avec des silences. Sans même aller jusqu’à ces extrêmes, l’album regorge d’envolées sonores puissantes, et de longues plages relativement apaisées.
"Relativement" car comme le suggère son titre, Black Telephone of Matter est globalement un album sombre et lors des séquences les plus calmes, on sent qu’il se trame quelque chose d’inquiétant. Silencés Traverses Des Mondes Et Des Anges est certainement le titre le plus marqué par ces atmosphères dérangées, s’ouvrant par des cris de corbeaux, pluie et tonnerre au loin, se poursuivant par des coups de basses profondes et textures bruitistes industrielles, puis accords saturés proches du déchirement. Par la suite, tout semble être apaisé avec des nappes oscillantes lointaines, souffles chuintant et drones électroniques (Bury A Horses Head), ou sifflements et résonances cristallines sur un In A Frosted Lake particulièrement ambient et imagé, les sonorités évoquant clairement la glace qui recouvre le lac, fine et fragile, reflétant les rayons du soleil.
On devine parfois l’influence de collaborations récentes quand le Finlandais utilise des sonorités concrètes, qu’elles soient traitées ou non, ou d’instruments acoustiques à l’image des coups de cymbales de Swedenborgia. On reconnaitra également qu’il mérite sa place au sein de l’équipe Raster Noton à l’écoute des sifflements suraigus et bleeps de A Measurement Of Excess Antenna Temperature At 4080 ML/S tout en gardant avec lui la marque Pan Sonic.

Particulièrement découpé, passant sans cesse du coq à l’âne, ce Black Telephone of Matter demandera un certain temps afin de se laisser apprivoiser. Pourtant, en se concentrant sur les détails, à chaque instant, chaque élément, chaque sonorité, cassure ou silence sera la preuve de la précision, de le finesse avec laquelle l’album a été composé. Du travail d’orfèvre.

Fabrice ALLARD
le 16/01/2010

À lire également

Mika Vainio
Ununquadrium / Vandal
(Raster-Noton)
Fennesz
Seven Stars
(Touch)
Oren Ambarchi
Audience of One
(Touch)