El Fog

Rebuilding Vibes

(flau / Import)

 date de sortie

09/12/2009

 genre

Electronique

 style

Electronica / Future Jazz

 appréciation

 écouter

3 MP3 (extraits)

 tags

El Fog / Electronica / flau / Future Jazz / Masayoshi Fujita

 liens

El Fog
flau
Masayoshi Fujita

 autres disques récents
Glass Locus
Escapism
(Audiobulb)
The Eye Of Time
Myth II : A Need To Survive
(Denovali Records)
Steve Hauschildt
Dissolvi
(Ghostly International)

Après avoir « récupéré » Novisad et Orla Wren, flau signe un nouvel artiste en rupture de label avec cet album d’El Fog, Japonais qui nous avait offert, il y a près de trois ans, un disque tout à fait convaincant sur Moteer. À l’époque, on avait souligné les qualités de son electronica minimale en regrettant toutefois une forme de retenue timide qui portait un peu préjudice à la musique de Masayoshi Fujita. Changement de braquet avec ce Rebuilding Vibes dont l’intitulé et la pochette nous laissent deviner qu’il va majoritairement être composé au vibraphone.

Et, précisément, hormis quelques exceptions, les onze titres de cet album mettent en avant cet instrument à tubes et le font dialoguer avec des structures electronica (petites rythmiques, mini-clicks’n’cuts, tapotements divers) pour un résultat qui tient alors autant de cette forme musicale que d’un avant-jazz pas si fréquent dans son développement (auto-sampling du vibraphone, traitement réverbéré de ses sonorités). Ainsi, même quand ce sont les éléments électroniques qui semblent dominer (Flip And Dub et ses consonances métalliques, telles des plaques ferrailleuses frappées l’une contre l’autre, Autumn et la précision de ses rythmiques ou  ! et ses sonorités plus acérées), le vibraphone permet d’ajouter liant, profondeur et contrepoint.

Quand électronique et vibraphone interviennent à égalité, l’alliage proposé favorise la combinaison de la rudesse de la première et de la suavité du second (Patterns), si bien que dimensions clinique et décorative s’écartent mutuellement afin de livrer un excellent album, donnant l’occasion à El Fog d’indéniablement franchir un palier.

François Bousquet
le 22/01/2010

À lire également

Masayoshi Fujita
Stories
(flau)
Danny Norbury
Light In August
(flau)
El Fog
Reverberate Slowly
(Moteer Records)