Batofar cherche l’Italie : Ent - Allun - Mat-101

 date du concert

07/12/2002

 salle

Batofar,
Paris

 tags

Allun / Batofar / Ent / Festival Batofar cherche l’Italie / Mat-101

 liens

Allun
Batofar

 dans la même rubrique
06/05/2019
Yndi Halda / Staghorn
(Supersonic)
25/04/2019
Lali Puna / Surma
(Petit Bain)
31/03/2019
Piano Day 2019 : Émilie Levienaise-Farrouch
(Lafayette Anticipations)

Festival régulier dédié à la scène artistique d’une ville ou d’un pays, Batofar cherche... se consacre à l’Italie pendant une semaine, avec aujourd’hui une soirée d’ouverture à la fois éclectique et festive comme il se doit puisque nous sommes samedi soir et que le public est venu en nombre.

Après une performance musicale et littéraire, débutent le premier concert du festival avec Ent. Deux musiciens avec laptop et machines, et un troisième artiste chargé des vidéos. Ils nous surprennent un peu au début avec une electronica très fine, assez répétitive aux mélodies décomposées. Mais petit à petit l’ensemble va reprendre une forme connue, ils rassemblent les morceaux pour créer des mélodies discrètes apportant un liant aux différents éléments qui compose leur musique.
Un concert d’une demi heure, très intéressant.

Changement complet de registre avec Allun, un groupe de trois filles un peu déjantées. L’installation du matériel nous permet d’avoir une idée de la formation : laptop, guitare/violon et divers jouet pour la chanteuse, et machine à écrire et autres objets incongrus pour la dernière. Elles se font un peu attendre, et c’est sous un gros son rock qu’elles font leur apparition : une vamp assise au bord de la scène, une extra-terrestre en chemise de nuit et une sorcière déambulent au milieu du public dans une ambiance inquiétante.
Elles finiront par monter sur scène pour leur concert avec une demi heure toute aussi étrange : guitare triturée, chant libéré de toute contrainte aussi bien sur le fond que la forme avec ce qui s’apparentait plus à des sonorités plaintives, divers bruitages, fruits d’objets divers (jouets en mousse, pistolet, etc...) et parfois une rythmique composée par le laptop.
L’ensemble est très original, le concert très vivant, leur permettant ainsi de gagner l’attention du public.

On termine avec Mat-101, soit deux musiciens avec laptop et machines, annoncés comme hommage à la génération jeux vidéos. Ils jouent une techno très efficace, comprendre par là dansante, qui mettra très rapidement le feu au Batofar bien rempli à cette heure avancée.
Ils ont effectivement un son un peu rétro, mais on a déjà entendu plus daté, et se rapprochent un peu de quelques artistes de chez Rephlex, une sorte de DMX Krew plus moderne et sans les voix passées au vocoder. Pas très original, des arpèges un peu facile, mais une énergie communicative et une efficacité certaine.

Fabrice ALLARD
le 09/12/2002

À lire également

12/12/2002
Batofar cherche italie :
(Batofar)
V/A
Snow Robots 2
(Suction Records)
10/12/2002
Batofar cherche l’Italie
(Batofar)
30/06/2007
Siestes Electroniques
(Prairie des Filtres)