Mika Vainio

Ununquadrium / Vandal

(Raster-Noton / Metamkine)

 date de sortie

00/11/2009

 genre

Electronique

 style

Industriel / Techno

 appréciation

 tags

Industriel / Mika Vainio / Pan Sonic / Raster-Noton / Techno

 liens

Pan Sonic
Mika Vainio
Raster-Noton

 autres disques récents
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

Quatrième volet de la série Unun, ce Vandal est l’occasion de retrouver Mika Vainio après ce qui fut annoncé comme le dernier concert de Pan Sonic avant longtemps. Aussi bien sur disque qu’en concert, le travail du Finlandais apparaissait nettement plus abstrait et expérimental que la musique du duo, collaborant notamment avec des artistes de la scène acoustique improvisée.

Cet EP s’avère être une grosse surprise puisque Mika Vainio produit ici une musique digne d’un Pan Sonic, directe et efficace, donnant l’impression de s’être attaché à un certain respect du format EP. Quatre titres portant tous le nom d’une tribu germanique avec pour commencer les Teutons. Un son lourd, industriel, des rythmiques fermes et répétitives, des chuintements saturés, des espèces de scies sauteuses, le tout étant produit par des machines analogiques. Les amateurs de Pan Sonic ne seront pas trop dépaysés !
Avec Vandals les textures semblent subir des variations et ondulations créant un deuxième niveau rythmique, tandis que sur Goths le tempo se calme et des raclements métalliques proviennent d’un second plan. Quelques nappes fantomatiques font leur apparition, mais avec ses près de 5mn, Goths apparaitra extrêmement répétitif, limite minimaliste malgré un son toujours très dense. Le disque se termine avec Barbarians qui se révèle être le morceau le plus classique sur la forme avec des rythmiques aux constructions technoïdes, franchement orienté club, même si le son reste très brut et lourd. Près de 5mn là aussi mais de nombreuses variations font de ce Barbarians une excellente conclusion, une sorte de récréation pour Mika Vainio, et notre morceau préféré.

Un EP finalement riche, permettant de retrouver l’efficacité de Pan Sonic adaptée à des compositions ultra répétitives, mais aussi une phase club parfaitement adaptée au format EP de cette série.

Fabrice ALLARD
le 12/03/2010

À lire également

Frank Bretschneider
Sinn+Form
(Raster-Noton)
V/A
Electronic 01
(Mute)
Robert Lippok
Redsuperstructure
(Raster-Noton)
Pixel
The Drive
(Raster-Noton)