Bluermutt

The Dislocation (and Consequences) EP

(Misread Records / Internet)

 date de sortie

15/11/2009

 genre

Electronique

 style

Electronica / Pop

 appréciation

 écouter

Album complet (Bandcamp)

 tags

Bluermutt / Electronica / Leafcutter John / Misread Records / Pop

 liens

Leafcutter John
Bluermutt
Misread Records

 autres disques récents
Crisopa
Transhumante
(Sound in Silence)
Celer
Akagi
(Two Acorns)
Bauri
Vinkelvolten (EP)
(FireScope Records)
Pinkcourtesyphone & Gwyneth Wentink
Elision
(Farmacia901)

On vous parlait de Bluermutt l’année dernière à l’occasion de la sortie de son premier album sur le label ukrainien Nexsound. Basé à Barcelone, le jeune homme qui multiplie les collaborations (trois duos à son actif) lance sa propre structure Misread Records dont The Dislocation (and Consequences) EP est la première référence.

Si Decivilize After Consumption était extrêmement riche, au risque de partir un peu dans tous les sens, cet EP de 6 titres reste concentré sur un style bien défini. On est du coup assez surpris par le nouveau son de Bluermutt, très électronique et épuré, alors que l’on s’était déjà habitué aux teintes chatoyantes et aux collages de samples. Tout amateur de ce que l’on entend généralement par electronica, tendance mélodique, de productions soignées, devrait ici y trouver son compte. Nombreuses nappes mélodiques d’orgue qui savent se faire oublier en se contentant d’habiller les morceaux, rythmiques tantôt électroniques, tantôt de batterie traitées par le laptop afin de créer des effets de syncope/hachage, sans oublier le lot de grésillements et crépitements qui nous rappellent que Bluermutt a le sens du détail.

Pour amateur d’electronica certes, mais il ne faudra pas être allergique aux guitares ou aux voix puisque Bluermutt invite de nombreux amis et son père à venir jouer et chanter avec lui. Guitare électrique et brute sur Broken City, acoustique et limite funky sur le magnifique Androids’ Breath qui nous permet de retrouver Leafcutter John au chant, une collaboration qui fait plaisir à voir sachant qu’il y a quelques années Bluermutt remixait l’anglais. Une composante pop assez importante donc avec quatre chansons sur les six titres proposés, parmi lesquelles on retiendra tout particulièrement Palau, apaisée, une rythmique crunchy répondant au va et vient d’une guitare tandis qu’un vieux synthé analogique ondule.

Peut-être moins ambitieux que le premier album, mais aussi plus cohérent, de très beaux morceaux, c’est encore une chouette réussite de la part de Bluermutt. On notera enfin que ce sont des amis également (Aer Visual Studio) qui sont responsables du très beau graphisme de la pochette, et que cet EP est distribué via le site Bandcamp de l’artiste, au prix que vous souhaitez y mettre !

Fabrice ALLARD
le 20/04/2010

À lire également

Bluermutt
Decivilize After Consumption
(Nexsound)
Leafcutter John
The Housebound Spirit
(Planet Mu)
Leafcutter John
Tunis
(Tsuku Boshi)
V/A
Children of Mu
(Planet Mu)