Enzym

 date du concert

28/04/2010

 salle

La Machine du Moulin Rouge,
Paris

 tags

Enzym / La Machine du Moulin Rouge

 liens

La Machine du Moulin Rouge
Enzym

 dans la même rubrique

C’est l’an dernier, entre deux concerts des Siestes Électroniques que l’on a fait la connaissance de Enzym, par un heureux et étrange hasard. On échange pas mal, il est plutôt fan d’Alva Noto qui jouait ce soir là, il nous dit qu’il fait de la musique avec déjà quelques petites choses sorties sur un petit label... Monster K7 !
De retour sur Paris on fait quelques recherches et on tombe sur son site, avec de très belles choses en écoute. De passage sur Paris à l’occasion de la sortie d’un nouvel EP chez Monster K7, on se devait de faire le déplacement afin de découvrir en live ce jeune bordelais.

C’était aussi notre premier déplacement au Bar à Bulles de La Machine. Il s’agit en fait du bar de l’étage que les Boutiques Sonores occupent régulièrement depuis quelques semaines maintenant, mais on apprendra malheureusement que cet accord touche à sa fin.
C’est vers 20h30, alors que le public arrive tout doucement, que Enzym prend place pour un live en duo avec Jonathan Chauvin pour la partie acoustique, ce dernier intervenant également sur Oligo-éléments, le EP dont nous fêtons la sortie. Le duo commence par un long premier titre, d’une dizaine de minutes, dans une configuration laptop + santour (instrument à cordes frappées). La fusion entre électronique et acoustique opère à merveille : percussion sèches et basses ronronnantes tandis que le santour déploie des mélodies lumineuses. Le laptop en rajoute une couche avec des samples de santour et piano superbement syncopés. Une introduction de toute beauté, haute en couleurs.

JPEG - 96.4 ko
Enzym / Jonathan Chauvin

Enzym se produira seul pour le second titre au son plus grave mais doux, plus ambient, délicatement ponctué de piano et sonorités aquatiques. Certes, ça fonctionne moins bien en live, mais il s’agit là d’un très beau morceau que l’on aura plaisir à écouter chez soi. Le jeune bordelais sera ensuite de nouveau rejoint par Jonathan qui se produisait cette fois au oud. Ils nous proposaient là une relecture de Catalyse, un titre extrait de la split-tape Enzym-Nitneroc, avec piano syncopé et couleurs orientales du oud. Au bout d’à peine 25mn, c’est malheureusement déjà la fin d’un concert de fort belle tenue, dont le premier titre gardera notre préférence.

C’était en suite au tour de Général Bye Bye d’enchainer, mais le projet pop du quatuor ne rentre pas vraiment dans la ligne éditoriale d’EtherREAL, donc nous nous abstiendrons, et on tâchera plutôt de chroniquer prochainement le EP d’Enzym.

Fabrice ALLARD
le 04/05/2010

À lire également

17/02/2018
enzym & Jonathan (...)
(Médiathèque Musicale (...))
21/06/2013
Festival 36h de St (...)
(Eglise Saint-Eustache)