Piano Magic - Margo

 date du concert

02/11/2003

 salle

Mains d’Oeuvres,
St Ouen

 tags

Mains d’Oeuvres / Margo / Piano Magic

 liens

Piano Magic
Margo
Mains d’Oeuvres

 dans la même rubrique
02/06/2017
Acetate Zero / He Died While Hunting
(Olympic Café)
06/05/2017
Esmerine / Bärlin
(Espace B)

En tête d’affiche ce soir à Mains d’Oeuvres, se produisait Piano Magic, groupe post-pop mené par Glen Johnson qui nous avait plutôt déçu la dernière fois à la Guinguette Pirate. Nous faisions donc principalement le déplacement pour Margo, petit groupe électro-pop signé chez Peter I’m Flying qui nous avait agréablement surpris lors des concerts de Paris-Plage il y a un peu plus d’un an. Nous étions donc assez curieux de voir comment le groupe avait évolué depuis leur premier album.

A vrai dire on était un peu surpris de retrouver Margo en première partie de Piano Magic, et il est fort probable que la majeure partie du public, venue pour voir ceux-ci, fut également déconcertée par ce concert. Guitares et synthé analogique pour les deux musiciens de part et d’autre de la scène, et une chanteuse au milieu avec sur une petite table devant elle, une montagne de machines.
En un an, le groupe a affiné son jeu. A l’époque quelques morceaux étaient superbes, mais on regrettait parfois un jeu un peu lourd, notamment sur une partie électronique un peu facile (grosses basses, sonorités acides). Aujourd’hui le groupe a bien changé et l’apport électronique est d’une finesse remarquable, subtile et généralement en parfait accord avec la guitare. D’ailleurs le jeu du guitariste s’adaptait, en fonction des morceaux, afin de produire des sonorités qui ne dépareillaient pas, même au milieu des arrangements les plus électroniques. Il en résulte un joli mélange pop-electronica aux ambiances feutrées, en grande partie dues à la voix douce et fragile de la chanteuse.
On est heureux de trouver une alternative à une pop banale qui intégrerait des éléments électroniques, et on espère que leur deuxième album, prévu pour début 2004, sera à la hauteur de ce concert.

La dernière fois que nous étions à un concert de Piano Magic, nous étions au fond de la Guinguette Pirate, et nous n’avions pas vu grand chose, comme quoi la subjectivité de l’appréciation d’un concert, peut-être plus encore qu’un disque, ne tient pas à grand chose. Sur la forme, ce soir, il n’y avait peut-être pas de grandes différences avec leur prestation à la Guinguette Pirate, à savoir que le son de Piano Magic, en live, devient très rock, presque dur même quand ce qu’on aime chez ce groupe ce sont les ambiances feutrées d’un album comme Artists’ Rifles. On retrouvera un peu ces ambiances avec Angèle David-Guillou au chant sur quelques titres, et notamment le génial No Closure. Une fois qu’elle aura quitté la scène le tempo s’emballera, et le batteur frappera encore plus fort ou se verra rejoint par un deuxième batteur sur Password. Mais même à fort volume sonore les envolées de guitares restes mélodiques et les passages instrumentaux se révèlent de toute beauté.
Le concert se terminera par un long morceau au final très rock, de façon un peu brutale, puisque le groupe quittera définitivement la scène après celui-ci. Globalement un bon concert, mais on continuera à préférer Piano Magic sur disque.

Fabrice ALLARD
le 10/11/2003

À lire également

Piano Magic
The Troubled Sleep Of Piano Magic
(Dora Dorovitch)
Piano Magic
Son de Mar
(4AD)
Laudanum
Remixed
(Monopsone)
10/08/2002
Margo
(Paris-Plage)