Channel In Channel Out

The Author and The Narrator

(Karaoke Kalk / La Baleine)

 date de sortie

06/05/2011

 genre

Electronique

 style

Folk / Minimal

 appréciation

 tags

Channel In Channel Out / Folk / Karaoke Kalk / Minimal

 liens

Karaoke Kalk
Channel In Channel Out

 autres disques récents
Near The Parenthesis
Cloud.Not Mountain
(n5MD)
Deaf Center
Recount
(Sonic Pieces)
Machinone
Tokyo
(flau)
Simiam Lucis
Hippocampe
(Daath)

Mai 2011, Karaoke Kalk sortait cet album de Channel In Channel Out, puis en juin c’était au tour de Dakota Suite. Ayant décidé de ne parler que d’un seul de ces deux disques, c’est sans hésitation sur la folk électronique de Marcus Cotten que notre choix s’est porté.

Channel In Channel Out nous vient de la très fertile scène de Portland. C’est en 2006 qu’il sort ses premières productions, justement avec une version courte, un format EP de The Author and The Narrator. Si cet album possède indéniablement une dominante folk, le travail de Marcus Cotten est bien plus large, parfois purement électronique, instrumental, l’américain créant même ses propres instruments. Par ailleurs Marcus Cotten considère Channel In Channel Out comme un projet musical, mais il aime lui associer photographies et vidéos afin de parfaire le message. On vous conseille déjà le site de l’artiste, fort instructif.

Mais qu’en est-il de cet album ? Il nous apparaît d’abord assez classique avec sa mélodie de guitare acoustique, ses voix d’enfants, sa rythmique minimale. On notera toutefois le ton de la voix, hors du commun, presque une voix de fausset, très enjouée sur It’s Rather Amicable/Addling Authors With Narrators. Dans un deuxième temps c’est une folk électronique qui nous est proposée, avec une même économie de moyens puisque ce sont ici des claviers de type Casio qui sont à l’honneur, avec quelques crépitements afin d’assurer la rythmique de Calculate The Surveillance.
Il nous faudra bien 3-4 titres pour véritablement adhérer, appréhender l’univers de cet artiste qui se révèle bien vite fort attachant. Il semble trouver la bonne formule quand il fait cohabiter machines et guitare sur Invalid Entry And The Enchanting Word, un clavier semblant imiter le carillon d’une horloge et évoquer le temps qui passe. Une folk soyeuse, qui se poursuit magistralement sur un A Modulating Perception un peu accidenté, semblant croiser vibraphone et theremine.
Mariant piano néoclassique, bobine de film et interférences électroniques (Them Embedded Company Claws), Marcus Cotten poursuit son œuvre d’une voix parfois proche de lamentations, mais qui traduit juste une certaine nostalgie.

Une excellente surprise, un univers à part, gentiment décalé.

Afin d’aller dans le sens de l’artiste, voici une vidéo qu’il a réalisé pour A Modulating Perception.

Fabrice Allard
le 08/02/2012

À lire également

Static
Freedom of Noise
(Karaoke Kalk)
Dakota Suite & Quentin Sirjacq
There Is Calm To Be Done
(Karaoke Kalk)
J.R.Plankton
Neon
(Karaoke Kalk)
Emanuele Errante
Time Elapsing Handheld
(Karaoke Kalk)