Adrien Missika : Tephra

 date

du 16/05/2013 au 06/07/2013

 salle

Galerie Édouard-Manet,
Gennevilliers

 appréciation
 tags

Adrien Missika / Galerie Édouard-Manet

 dans la même rubrique
du 18/01/2019 au 31/03/2019
Des attentions
(Crédac)
du 24/01/2019 au 09/03/2019
Mimosa Echard / Shanta Rao : Pulpe
(Galerie Édouard-Manet)
du 15/01/2019 au 23/02/2019
Poésie Prolétaire
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 17/10/2018 au 06/01/2019
Tomás Saraceno : On Air
(Palais de Tokyo)

D’Adrien Missika, on avait le souvenir de marines, vues à deux reprises à 2011, et notamment à la Fondation d’Entreprise Ricard dont il avait décroché le Prix, alors qu’il n’en était pas favori. Depuis, le Parisien d’origine a quitté Genève pour Berlin et parcourt régulièrement la planète. Précisément, la mise à profit de deux voyages sert de matrice à l’exposition personnelle que lui consacre la Galerie Édouard Manet de Gennevilliers, moyen de voir le Français se confronter également à d’autres mediums.

JPEG - 27.3 ko
Photogramme extrait de Tephra Horizon
(courtesy Galerie Bugada & Cargnel)

Demeure cependant son attachement au paysage et à la nature, avec un accent mis cette fois-ci sur l’environnement volcanique. Du Piton de la Fournaise, Missika a rapporté un fragment de roche dont il a fabriqué un moulage en aluminium (A ̒Ã Clone) ou a filmé un homme s’approchant du volcan dans une vidéo qui, avec son alternance de plans subjectifs et de panoramiques, vaut davantage pour sa bande-son, œuvre de Victor Tricard, sorte de nappe grouillante parfaitement en adéquation avec le lieu (Tephra Horizon). Rendu aussi sur les pentes de Stromboli, le plasticien y a observé les cactus et en a scanné les feuilles avant d’en imprimer la mémoire sur du papier métallique (série Cactus Frottage).

JPEG - 33.8 ko
Puddle Planters
(courtesy Galerie Bugada & Cargnel)

Cette fascination pour ces paysages, le minéral et le végétal qui les composent, conduit donc Adrien Missika à tenter de les recréer, soit par l’intermédiaire du moulage, du scan ou d’une installation murale dans laquelle il dispose en quinconce des flaques de résine noir garnies d’une plante, la Tillandsia Cyaena dont on imagine très bien la trouver sur les pentes des volcans arpentés par le jeune homme (Puddle Planters).

François Bousquet
le 16/06/2013

À lire également

du 19/11/2009 au 09/01/2010
Sauvagerie Domestique
(Galerie Édouard-Manet)
du 15/05/2008 au 14/06/2008
Gyan Panchal
(Galerie Édouard-Manet)
du 05/02/2015 au 28/03/2015
Julie Béna : Destiny
(Galerie Édouard-Manet)
du 25/04/2014 au 13/07/2014
Adrien Missika : Amexica
(Centre Culturel Suisse)