Benoit Pioulard

Hymnal

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

04/03/2013

 genre

Rock

 style

Folk

 appréciation

 tags

Benoit Pioulard / Folk / Kranky

 liens

Benoit Pioulard
Kranky

 autres disques récents
Billow Observatory
II : Plains/Patterns
(Azure Vista Records)
High Plains
Cinderland
(Kranky)
Yann Novak
Idleness, Endlessness
(Dragon’s Eye Recordings)
ujif_notfound
[pre][code]
(Kvitnu)

Rompant avec son rythme régulier d’albums paraissant les mois d’octobre des années paires, Benoit Pioulard publie Hymnal en mars d’une année impaire ; composé alors qu’il était en Europe, ce nouveau long-format est annoncé comme tourné vers le religieux (à cet égard, on n’ose imaginer que le nombre de titres - douze - soit choisi au hasard, tant ce nombre est symbolique dans la chrétienté). Fort heureusement, cet aspect mystique ne va pas au-delà de cette dimension ou de l’intitulé des morceaux (Reliquary, Gospel, Mercy). Néanmoins, on pourrait également mettre sur le compte de ce caractère religieux le traitement que subit la voix de Thomas Meluch : nimbé d’une forme d’écho, comme s’il venait de loin, un peu spectral, son timbre subit un régime qui se prête bien à ses chansons folk délicatement ouvragées et sophistiquées.

Peut-être un peu systématique, cet agencement aurait pu être bousculé par la présence de Lucinda Chua (qu’on connaît pour être au centre du groupe Felix) au violoncelle sur deux morceaux ; malheureusement, l’Anglaise n’ajoute pas grand-chose de passionnant, se limitant à enrober les compositions de son compère de label. Au reste, Pioulard n’a besoin de personne pour chambouler la structure guitare-voix puisque, comme à l’accoutumée, il sait livrer des titres instrumentaux, plus proches d’une forme d’ambient enveloppante (Gospel, Knell) et parfait complément des autres pistes de l’album.

François Bousquet
le 20/06/2013

À lire également

Grouper
The Man Who Died In His Boat
(Kranky)
Pan American
Cloud Room, Glass Room
(Kranky)
Felix
Oh Holy Molar
(Kranky)
The Dead Texan
S/t
(Kranky)