Dictaphone

 date du concert

24/09/2004

 salle

Planétarium,
Cité des Sciences, Paris

 tags

Dictaphone / Festival Starball 3 / Planétarium

 liens

Festival Starball 3
Dictaphone

 dans la même rubrique

Quatrième et dernier concert en ce qui nous concerne pour cette semaine Starball, au planétarium de la Cité des Sciences donc. L’occasion de découvrir Dictaphone dans d’excellentes conditions, alors qu’ils jouaient il y a quelques mois au Parc André Citroën dans le cadre du festival Sous la Plage. Comme la veille pour Metaxu, très peu de monde présent au planétarium.

Ecoutant pour la première fois la musique de Dictaphone, ce concert fut une excellente surprise. D’ailleurs un peu le même genre de surprise que provoquait l’album de Murcof il y a deux ans, avec qui il partageait le planétarium en ce jour. Le même type de composition entre finesse électronique et langueur acoustique. Mais c’est un peu le monde à l’envers puisque là où le mexicain utilise des cordes, le duo germano-belge use de cuivres chaleureux. Sur le superbe premier morceau c’est une clarinette qui envahit la nuit virtuelle du planétarium, tandis que quelques bleeps tintent au loin. De petits bruitages semblent imiter des animaux, une rivière qui coule à nos pied. On s’y croirait, il ne manque plus que la lune quelque part dans ce ciel pur. Les éléments rythmiques sont originaux, entre syncope et scratchs, et la clarinette s’échappe dans quelques élans improvisés. C’est doux, très joli, et parfaitement adapté au lieu. Roger Döring pose alors sa clarinette et passe au saxophone avec la même aisance, et surtout le même style, entre longues plages contemplatives et petites échappées d’improvisation qui ajoutent au charme jazzy de la rythmique.
On se laissera ainsi porter pendant une petite heure pour un concert très proche de celui qu’ils donnaient au festival Sous la Plage. En plus des cuivres de Döring, le laptop d’Olivier Doerell ajoute parfois quelques notes de contrebasse, de guitare, ou de piano pendant que des enfants s’amusent dans une piscine.

Très bon concert que les conditions exceptionnelles de la salle nous on permis d’apprécier pleinement, mais on devine que l’aspect très propret de l’ensemble doit être assez proche de ce que l’on peut trouver sur disque.

Fabrice ALLARD
le 26/09/2004

À lire également

23/09/2004
Metaxu
(Planétarium)
Dictaphone
Vertigo II
(City Centre Offices)
Dictaphone
M.=Addiction
(City Centre Offices)
Swod
Drei
(City Centre Offices)