Fjordne / stabilo

Andrew

(Sound in Silence / Import)

 date de sortie

30/12/2016

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Néo-Classique

 appréciation

 tags

Expérimental / Fjordne / Néo-Classique / Sound in Silence / stabilo

 liens

Sound in Silence
Fjordne
stabilo

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Comme annoncé il y a quelques jours, nous reprenons déjà langue avec stabilo, en support physique cette fois-ci, puisque sound in silence publie en CD un de ses split mini-albums parus tout au long de l’année 2016 (celui de septembre, pour être exact). Poursuivant son parcours commun avec d’autres musiciens nippons, le Japonais avait alors convié Fjordne, artiste déjà chroniqué sur ces pages, pour un album sorti en 2009.

Il y opérait dans un registre ambient un peu fragmenté, mais traversé par des incursions instrumentales. La perspective est globalement inversée sur les deux morceaux ici présentés puisqu’un piano est au premier plan, aux connotations presque jazz dans ses aspects aériens et la manière dont Shunichiro Fujimoto attaque les notes, tandis que des perturbations interviennent de manière parcellaire, venant troubler ce qui pourrait sembler une formule trop sage. Le continuum mélodique se trouve ainsi brouillé, au gré des petits glitchs et autres effets.

À côté de ces deux courtes pièces, stabilo s’étire sur la longueur (près d’un quart d’heure pour ses deux propres livraisons) et se trouve comme attiré par son comparse sur des terrains pianistiques. En effet, au lieu de textures et de petites bribes de guitare, il s’agit, sur As Well de proposer un clavier solo agrémenté de quelques légères touches expérimentales. Si l’on peut alors saluer les capacités d’acculturation de Yasutica Horibe, on peut aussi trouver un rien facile qu’il ne se démarque pas davantage. Heureusement, à ce titre, Alison se fait plus travaillé, morceau dans lequel l’atmosphère navigue entre bruits métalliques et lointains, notes très éparses de piano et grésillement façon recherche sur la bande FM.

François Bousquet
le 14/03/2017

À lire également

North Atlantic Drift
Monuments
(Sound in Silence)
Fjordne
The Setting Sun
(Kitchen.)
V/A
These Waves...
(Sound in Silence)
Crisopa
Transhumante
(Sound in Silence)