Earthen Sea

An Act Of Love

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

17/02/2017

 genre

Electronique

 style

Ambient / Dub

 appréciation

 tags

Ambient / Dub / Earthen Sea / Kranky

 liens

Kranky

 autres disques récents
Miwon
Jigsawtooth
(n5MD)
Teknomom
La Marche des Arthropodes
(Le Turc Mécanique)
Billow Observatory
II : Plains/Patterns
(Azure Vista Records)
High Plains
Cinderland
(Kranky)

Comme cela arrive assez souvent, il aura fallu attendre qu’un artiste, Earthen Sea en l’espèce, soit signé sur un label plus identifié, Kranky en l’occurrence, pour qu’il soit mentionné sur ces pages. De fait, après près de quinze ans de carrière et autant de sorties, c’est avec son long-format publié sur la structure de Chicago que le New-Yorkais croise pour la première fois notre route, avec son dub assez minimal et teinté d’ambient.

En effet, après un titre introductif arythmique, condensé et homogène, les pulsations sourdes et régulières apparaissent sur About That Time, tandis qu’une nappe ondoie en arrière-plan, que quelques notes plus claires interviennent au premier rang et qu’une percussion synthétique plus tranchée (cymbale ou caisse claire) lâche quelques coups. Ce schéma sera reproduit plus loin (Exuberant Burning, et surtout The Flats 1975 aux impulsions encore plus marquées) pour ce qui constitue certainement le versant le plus intéressant des compositions de Jacob Long

À d’autres moments, des basses plus sourdes, presque saturées tellement elles sont profondes, feront leur entrée (Apparent Lushness, Also An Act Of Love), renforçant ce sentiment (assez fréquent avec ce registre musical) d’entendre quelque chose proche d’une musique documentant les fonds marins, se démarquant assez dues morceaux avec rythmiques qu’on visualise davantage comme associés à une exploration urbaine. Si l’album souffre toutefois de présenter, pour la moitié des pistes, des titres trop courts (là où on aurait plutôt attendu des développements sur la durée, à même de favoriser des évolutions progressives), on tient néanmoins, avec ce disque, un propos cohérent et tout à fait bien exécuté.

François Bousquet
le 18/05/2017

À lire également

Loscil
First Narrows
(Kranky)
Lichens
The Psychic Nature of Being
(Kranky)
Benoit Pioulard
Temper
(Kranky)
Charalambides
Exile
(Kranky)