Asmus Tietchens

Ornamente (Zwischen Null Und Eins)‬

(Line / Metamkine)

 date de sortie

25/09/2015

 genre

Electronique

 style

Ambient / Expérimental / Minimal

 appréciation

 tags

Ambient / Asmus Tietchens / Expérimental / Line / Minimal

 liens

Asmus Tietchens
Line

 autres disques récents
Svarte Greiner
Apart
(Miasmah)
Dmitry Evgrafov
Comprehension Of Light
(130701)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)
Target Archery
Clock of the Long Now
(Autoproduit)

Découvert assez tardivement, nous évoquons assez régulièrement le travail d’Asmus Tietchens que l’on retrouve chez Line, un label auquel il est plutôt habitué.

En fait, alors que l’on chronique des disques avec près de 2 ans de retard, c’est typiquement le genre de production sur lequel on est tenté de faire l’impasse afin de rattraper un peu de retard. Mais quand quelque chose retient particulièrement notre attention, nous surprend, ou plus simplement nous plait, il nous est difficile de zapper. Avec cet Ornamente divisé en 5 pièces sobrement numérotées de Ornamente 1 à Ornamente 5, nous sommes partagés entre un premier morceau que l’on n’attendait pas du tout de la part de l’Allemand, et le reste de l’album qui ravira les fans de l’artiste à défaut de surprendre.
Malheureusement, Ornamente 1 ne dure qu’un peu plus de 5mn. Il démarre par une sorte d’alarme, lente et grave, régulière, bientôt rejointe par de petites tonalités, électronique et cristallines qui se déforment, glissent, perdent pied, formant ainsi d’étonnantes mélodies. C’est doux, plutôt minimaliste, et finalement très poétique.

Après ce premier titre lumineux, la suite pourra paraître un peu sombre, voire anxiogène. C’est notamment le cas sur Ornamente 2 dominé par des bruits de gouttelettes, coups métalliques et nappes flottantes fantomatiques. Ici pas de mélodies, on est plus sur un travail d’ambiance alliant abstraction et minimalisme. Il s’agit globalement de la couleur générale pour le reste de l’album : micro bruitages et souffles métalliques façon soupirs chantants sur Ornamente 3, frétillements métallisés et tonalités chantantes habillées d’un souffle régulier en arrière plan sur le suivant, et ambiance nocturne pour un Ornamente 5 qui nous permet de retrouver une certaine sérénité. Le son est grave mais plus fluide pour conclure l’album sur une note ambient et spatiale.

Pour nous qui avions tout de même une image très expérimentale du travail d’Asmus Tietchens, ces Ornamente forment un bel équilibre avec ces deux plages d’ouverture et fermeture qui sont une porte d’accès pour les amateurs de musiques ambient.

Fabrice ALLARD
le 24/07/2017

À lire également

25/11/2010
Asmus Tietchens / Le (...)
(Instants Chavirés)
Pinkcourtesyphone
Foley Folly Folio
(Line)
Pinkcourtesyphone
Description of Problem
(Line)
Lawrence English
For/Not For John Cage
(Line)