Yair Elazar Glotman & Mats Erlandsson

Negative Chambers

(Miasmah / Import)

 date de sortie

16/06/2017

 genre

Rock

 style

Ambient / Folk

 appréciation

 tags

Ambient / Folk / Miasmah

 liens

Miasmah

 autres disques récents
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)
Borosilicate Purl
Coalescence
(Autoproduit)
Stafrænn Hákon
Hausi
(Vogor Records)

Alliance d’un contrebassiste (Yair Elazar Goltman) et d’un musicien électro-acoustique (Mats Erlandsson), Negative Chambers aurait pu prendre, compte tenu de ce contexte de départ, plusieurs directions. Mais comme on est sur Miasmah, on se doit également d’opérer dans un registre d’ambient assez sombre. Tout cela conjugué aboutit alors à un album d’ambient-folk dans lequel divers instruments à cordes (guitare, violon, violoncelle, cithare, guembri) sont convoqués, avec leurs sonorités métalliques assez marquées. Pour faire le lien entre ces différentes composantes et lisser un peu la dissonance qui peut naître de ces rencontres, un harmonium ou un bol tibétain se chargent de l’arrière-plan.

Un tel matériau fait évidemment pencher les trente-huit minutes d’un disque paraissant uniquement en vinyle et en digital vers une forme d’appel à la méditation, le regard tourné vers les formations qui œuvrent dans ce style, travaillant les empilements sonores aux consonances d’Asie centrale. Émerge parfois de cet agrégat la contrebasse de Yair Elazar Goltman, jouée aux doigts, apportant une coloration un peu autre (Ceramic Relic). Plus encore, lorsque l’attaque du finger-picking des instruments se fait moins sèche, plus veloutée, il en résulte un aspect plus soyeux, plus lumineux aussi (Format And Formalize Desire).

François Bousquet
le 27/08/2017

À lire également

Encre
Plexus II
(Miasmah)
Elegi
Sistereis
(Miasmah)
B/B/S/
Brick Mask
(Miasmah)