Crisopa

Transhumante

(Sound in Silence / Import)

 date de sortie

28/07/2017

 genre

Electronique

 style

Electronica / Shoegazing

 appréciation

 tags

Crisopa / Electronica / Shoegazing / Sound in Silence

 liens

Sound in Silence

 autres disques récents
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)
Marcus Fischer
Loss
(12k)

Deux ans après A Lucid Dream Kit, paru sur n5MD et dont ces pages avaient pu rendre compte, Crisopa est de retour avec un nouvel album, tout d’abord publié en format digital en début d’année puis repris, l’été venu, en format physique par sound in silence. Le lien avec le label grec était, au reste, établi depuis quelque temps puisque le musicien espagnol faisait partie des artistes conviés à remixer, en 2013, le Faded Photographs d’Absent Without Leave. Pour ce nouvel effort, le Madrilène fait montre d’une légère évolution puisque ses compositions accentuent davantage leurs effets, renforçant leur emprise et dopant leurs composantes jusqu’à s’aventurer aux confins de l’electronica-shoegazing.

De fait, la présence de vocalises féminines, de couches de synthé ou de traits de guitare électrique opérant de façon typique caractérisent Transhumante qui flirte alors régulièrement avec les limites de ce style musical. L’aspect anabolisé de l’ensemble, la lourdeur de certaines basses, la manière dont les accords de synthé sont plaqués peuvent ainsi, à la longue, friser l’indigestion (I Am The Lord Of These Ruins, Serene Option ou Irradiating Nucleus). Dès lors, on apprécie nettement plus les moments moins chargés : ceux quasi-arythmiques (Fast Dive) ou bien ceux dans lesquels l’electronica de Santiago Lizón se concentre sur ses fondamentaux même si le spectre de la voix auto-tunée fait son apparition dans les derniers tiers des morceaux (Bird Song Reincarnation ou Fluorine Cold Flames).

Bien que lui trouvant quelques qualités, nous ne sommes pas certains d’avoir réécouté, depuis sa chronique, A Lucid Dream Kit ; compte tenu de notre réception assez fraîche de Transhumante, il est fort probable que nous nous en tiendrons là pour ce nouvel album.

François Bousquet
le 21/09/2017

À lire également

Stafrænn Hákon
Prammi
(Sound in Silence)
Absent Without Leave
Faded Photographs Remixes
(Sound in Silence)
Thee Koukouvaya
Witches’ Jelly
(Sound in Silence)
Miaou
Bring The Lights
(Sound in Silence)