Melodium

Proxima (For Piano)

(Bandcamp / Internet)

 date de sortie

15/09/2017

 genre

Classique

 style

Néo-Classique

 appréciation

 tags

Bandcamp / Melodium / Néo-Classique

 liens

Melodium
Bandcamp

 autres disques récents
Kryshe
March Of The Mysterious
(Serein)
Orchard
Serendipity
(Ici d’Ailleurs)
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)

Ayant donc abandonné le format CD depuis Low Gravity paru à l’automne 2016, Melodium se concentre maintenant sur des sorties uniquement digitales, mode de diffusion certainement plus approprié pour suivre le rythme soutenu de publication du Français. C’est ainsi que celui-ci met à profit cette solution pour offrir ce qu’il présente comme son premier album de piano solo. Au reste, cela fait la deuxième fois (après l’album de Giulio Fagiolini sur home normal, publié mi-août) que cet argument du « c’est le premier album de piano solo » est avancé, comme si les labels et musiciens qui opéraient dans ce registre ressentaient le besoin de s’en justifier, face à l’accumulation de sorties de cet ordre.

Musicalement, et même dans ce contexte, dès les premiers instants, le mélange d’accords majeurs et mineurs, comme l’aspect mélancolico-enfantin des mélodies, font office de signature et nous confirment qu’il s’agit bien là d’un album de Melodium. On retrouve, en effet, toute cette science chromatique qu’on apprécie chez Laurent Girard, ainsi que son travail sur la sérialité et la répétition : jeu rapide sur les mêmes notes aigues, travail régulier de la main gauche, reprise en boucle de quelques mesures.

Sur la longueur de l’album, on n’échappe toutefois pas au sentiment que les notes viennent au gré de l’inspiration du Français et que ce dernier a tout jeté sur le long-format, dans une belle homogénéité mais sans véritablement faire le tri. Pourtant, les intitulés des morceaux, avec leurs chiffres (de 2 à 29, suivant les pistes) qui suivent les noms, laissaient penser qu’il s’agissait là des ixièmes versions de chacun et qu’un polissage avait été réalisé. Au fil de l’écoute nous vient alors une réflexion, pas forcément aussi négative qu’elle peut en avoir l’air : Proxima (For Piano) est peut-être un album dont il faut picorer des extraits plutôt que l’écouter in extenso et d’une seule traite.

François Bousquet
le 08/11/2017

À lire également

V/A
Grounded Sound
(Grounded Records)
Melodium
Lixiviat
(Autoproduit)
Melodium
Petit Jama
(Autoproduit)
Melodium
La tête qui flotte
(Autres Directions in Music)