Entrevues - Festival International du Film de Belfort 2017 - Reprise du Palmarès

 date

du 25/11/2017 au 03/12/2017

 salle

Cinémathèque Française,
Paris

 tags

Cinémathèque Française

 liens

Cinémathèque Française

 dans la même rubrique
du 12/01/2018 au 21/01/2018
Festival Premiers Plans d’Angers 2018 - Reprise du Palmarès
(Forum des Images)
du 21/11/2017 au 28/11/2017
Festival des 3 Continents 2017 - Reprise du palmarès
(Cinémathèque Française)
du 04/10/2017 au 10/10/2017
Festival du Cinéma Allemand 2017
(L’Arlequin)
du 01/06/2017 au 11/06/2017
Quinzaine des Réalisateurs 2017 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)

Poursuivant dans sa veine mi-fictionnelle, mi-documentariste, le festival Entrevues de Belfort avait sélectionné cette année plusieurs films pouvant être classés dans une catégorie ou l’autre, voire relevant franchement de la seconde. Son palmarès s’en ressentit logiquement, comme la soirée parisienne de reprise de deux propositions filmiques, issues de la section « longs-métrages internationaux », bien que le premier ne fasse que soixante minutes.

Réalisé par Matjaz Ivanisin, Playing Men débute par un panorama de jeux et traditions folkloriques méditerranéens (Italie, Croatie, Turquie), tantôt cocasses (jet de fromage rond qui dévale des rues pavées d’un petit village, pétanque naturiste), tantôt plus touchants (danse au son d’un bandonéon et de tambourins), tantôt dotés d’un évident sous-texte crypto-gay (lutte torse nu de corps huilés de jeunes éphèbes) et tantôt aussi manuels que vocaux (joutes façon « chi-fu-mi »). Apparentés (par des raccords avec des intermèdes animaliers) à des combats de coqs, ces « jeux entre hommes » (traduction proposée pour le titre) font état d’une absence totale de femmes, point aveugle de ces batailles et rivalités.

Aux deux-tiers du film (récipiendaire du Prix d’aide à la distribution Ciné+), Matjaz Ivanisin rompt toutefois avec cet exposé par une sorte de rupture « méta ». Celle-ci peut alors laisser penser qu’à son tour, le réalisateur joue à un jeu avec le spectateur, mais c’est pour mieux amener à l’évocation de passions plus collectives, par l’entremise du souvenir de la victoire d’Ivanisevic à Wimbledon en 2001 et de son retour triomphal à Split. Émerge alors l’idée que, de divertissements vernaculaires en sport professionnel, l’engouement peut être le même, pourvu qu’on se laisse un peu aller.

Placé sous le patronage de la fresque siennoise du Bon et du Mauvais Gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti, Nul homme n’est une île fait lui aussi office de catalogue européen, mais centré ici sur des bonnes actions collectives : coopérative agricole en Sicile adepte de l’économie solidaire, architectes suisses ou autrichiens préconisant l’insertion des constructions dans l’environnement, maire d’une petite ville autrichienne voulant obtenir la réouverture de l’école communale, menuisier autrichien vantant les mérites des forêts locales… Induit dès le titre, le projet de Dominique Marchais est naturellement de célébrer l’intelligence collective bien que cela puisse conférer à son long-métrage un côté un peu « bon sens près de chez vous » ou « si tous les gars du monde voulaient bien se donner la main… ». Aussi, on ne sera pas surpris d’apprendre que le film a reçu le Grand Prix Janine Bazin lors du festival.

Probablement trop souvent du bon côté du manche, toujours placé aux côtés du petit, du sans-grade, face aux promoteurs et aux politiciens des gouvernements centraux, le réalisateur français ne résiste pas, sous ce jour, à des contrechamps manichéistes sur des autoroutes, avions en train d’atterrir ou centres commerciaux venant défigurer la verte campagne. Mais ne poussons pas trop la mauvaise foi et sachons, par moments, apprécier un film qui met intelligemment en lumière des initiatives parfaitement louables et qui, au final, permet de croire en l’homme.

Date de sortie :
-  Nul homme n’est une île : 4 avril 2018

François Bousquet
le 12/12/2017

À lire également

du 21/11/2017 au 28/11/2017
Festival des 3 Continents
(Cinémathèque Française)
du 26/11/2016 au 04/12/2016
Entrevues - Festival (...)
(Cinémathèque Française)
du 28/11/2015 au 06/12/2015
EntreVues - Festival (...)
(Cinémathèque Française)