Ian Hawgood + Giulio Aldinucci

Consequence Shadows

(Home Normal / Import)

 date de sortie

30/01/2018

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Giulio Aldinucci / Home Normal / Ian Hawgood

 liens

Ian Hawgood
Home Normal
Giulio Aldinucci

 autres disques récents
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)
Epic45
Through Broken Summer
(Wayside and Woodland Recordings)
kj
ex
(Dronarivm)

Comme annoncé il y a peu, voici venu le temps du second album de janvier qu’Ian Hawgood partage avec un autre musicien et publie sur home normal. Après celui en collaboration avec Danny Norbury, centré sur des instruments acoustiques (kalimba et violoncelle), Consequence Shadows opte pour un dialogue de nappes et textures, parti des photographies d’Eirik Holmøyvik. De manière assez paradoxale, on ressent, à l’écoute de ce long-format, une forme d’humanité et de corps nettement rehaussée par rapport à l’autre disque, considération concrétisée par les matériaux convoqués dans Only Microns (bribes vocales, frémissements, rythmique roulante et lointaine), The Wasted Consequence (même note répétée, bruissements, accords pincés de guitare traitée, autres bribes vocales) ou bien Other Ashes (crachotements épars, oscillations tremblotantes, micro-explosions).

C’est ainsi qu’avec des composantes a priori déshumanisées, Hawgood et Giulio Aldinucci parviennent à insuffler chaleur et réconfort, à concocter de longues pièces dans lesquelles l’auditeur prend plaisir à se lover. Classique de ce registre musical, ce travail sur la durée trouve ici sa pleine justification, non pas dans une logique tourbillonnante ou vertigineuse, mais plutôt dans une perspective enveloppante, comme si les compositions nous recouvraient progressivement de couches ouatées. L’ensemble gagne encore en densité dans les vingt dernières minutes, toutes entières occupées par un remix d’Other Ashes par Stijn Hüwels, le Belge rajoutant des épaisseurs supplémentaires de textures, et posant même quelques mini-larsens sur le morceau original dont affleure pourtant toujours la fragile beauté.

François Bousquet
le 13/02/2018

À lire également

Wil Bolton
Bokeh
(Home Normal)
Konntinent
The Empire Line
(Home Normal)
Islands Of Light
Ruebke
(Home Normal)
Konntinent
Closer Came To The Light
(Home Normal)