Ghost Flute & Dice

Live At Echokammer

(Attenuation Circuit / Internet)

 date de sortie

28/08/2016

 genre

Electronique

 style

Contemporain / Expérimental / Musique Concrète

 appréciation

 tags

Attenuation Circuit / Contemporain / Expérimental / Ghost Flute & Dice / Musique Concrète

 liens

Ghost Flute & Dice
Attenuation Circuit

 autres disques récents
Erik Honoré
Unrest
(Hubro)
Rasalasad vs Amantra
Thisturbia
(Thisco)
Mackaper
Minnen Av Framtiden
(Flora & Fauna)

On avait été séduit par Melody Is God, l’étonnant premier album du danois Mikkel Almholt publié en 2015 par Mastermind Records. Nous suivons donc son travail avec ici une production ultra limitée et éditée par Attenuation Circuit, label expérimental allemand chez qui on trouve notamment Gintas K et le groupe noise-indus français Le Syndicat MMX.

Comme son titre le suggère, cette production est l’enregistrement d’un concert donné par le musicien en juillet 2016 à Augsburg avec deux pièces de 17-18mn. Le style du danois est plutôt éclectique, tenant à la fois de l’improvisation et du collage sonore. Aussi on en avait presque oublié que son instrument de prédilection est le piano que l’on trouve tout de suite en ouverture de la première piste. S’agissant d’un live, il s’agissait ici d’un piano électrique sur lequel le musicien produit un jeu déstructuré, sec, haché, accompagné de quelques coups métalliques de plus en plus denses.
Au bout de 6mn ce type de jeu est repris via des claquements de basse montants et descendants. C’est répétitif, plus structuré, rythmique, jusqu’à l’apparition d’un accompagnement plus aérien, probablement une guitare dans un premier temps, puis le piano qui reprend sa place, extrêmement répétitif, nous faisant même penser à Charlemagne Palestine. Jouant sur de multiples tonalités, ce piano se fait mélodique, éclate dans un grand fracas de notes saturées et nasillardes pour revenir de façon lumineuse et contemplative sur les derniers instants.

On retrouve plus ou moins les mêmes éléments sur le second morceau qui s’ouvre sur des coups rythmiques qui s’organisent petit à petit en une batucada métallisée à laquelle le piano se joint progressivement. Celui-ci subit de nombreux effets, cassures et glissements sur un long passage abstrait nous amenant à une phase bruitiste, faite de déchirures et de saturation.
Un grand coup, un accord sec fait office de rupture et divise ce morceau en deux parties distinctes. On comparera les abstractions qui suivent à des expérimentations de laboratoire sonore, à une musique concrète extravagante, faite d’explosions et de cassures avant de laisser la place à une lente mélodie de piano délicat, des notes douces et lumineuses, cohabitant bientôt avec ces même claquements de basses. Piano lumineux et basse sombre forment un superbe duo qui s’emballe, s’élève, débordant d’énergie.

Peut-être un peu moins surprenant que l’album, ce live reste une excellente surprise, exemple même d’une musique expérimentale qui reste accessible sur disque.

Fabrice ALLARD
le 17/04/2018

À lire également

Ghost Flute & Dice
Melody is God
(Mastermind Records)