Doka

Konstrukt 004

(Konstrukt / Internet)

 date de sortie

18/11/2016

 genre

Electronique

 style

Electronica / Techno

 appréciation

 tags

Doka / Electronica / Konstrukt / Techno

 liens

Konstrukt

 autres disques récents
Eternell
Still Light
(Sound in Silence)
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)
Epic45
Through Broken Summer
(Wayside and Woodland Recordings)

Voici une petite production qui nous donne l’occasion de changer un peu de registre puisque Han Frissen, l’homme qui œuvre derrière le pseudo de Doka et qui est également responsable du label Konstrukt s’illustre dans un style plutôt techno, mais tendance mélodique. Le titre de cet EP est aussi sa référence puisqu’il s’agit ici de la 4ème référence du label alors que le Néerlandais a déjà produit une bonne dizaine de vinyles.

En lisant quelques bios de cet artiste, sa marque de fabrique semble être cette façon qu’il a d’intégrer de douces mélodies dans une musique plutôt qualifiée de techno. Et justement, si l’on vous parle de cet EP aujourd’hui, c’est notamment pour le bien nommé Harmony qui occupe à lui seul la face A du disque. Une rythmique bien marquée, sèche et profonde, et très vite une mélodie de bleeps lumineux qui nous émerveille. C’est doux, rond, léger, efficace, donnant même l’impression de se trouver face à un croisement entre techno et electronica. Une musique un peu répétitive mais dont on ne se lasse pas, Doka parvenant à relancer son morceau sans forcément sortir les grosses ficelles. Bref une très belle réussite.

Très beau également, Bloom ouvre la face B dans un style plus intimiste mais dans lequel on trouve quelques similarités avec le titre précédent, en particulier au niveau de la construction : rythmique sèche, musique assez répétitive, mais les percussions nous paraissent plus retenue, presque feutrées, alors que la mélodies est produite cette fois par de longs accords, presque dignes d’une musique ambient. Là encore le style est assez minimaliste et avec ses plus de 6mn Bloom mise sur son potentiel hypnotique.
Malheureusement le disque s’achève sur Uncertain qui n’est pas à la hauteur des titres précédents. Du moins le style est très différents puisque le Néerlandais fait l’impasse sur les éléments mélodiques. Cette conclusion essentiellement rythmique reste centrée sur cette dimension, ne laisse pas de portes de sorties et ne propose que des classiques montées de boucles et arpèges qui lasseront facilement.

Dommage donc pour ce dernier titre un peu à part, mais cette 4ème référence du label Konstrukt reste une très belle découverte pour amateurs de techno et d’electronica mélodique.

Fabrice ALLARD
le 04/06/2018