Medard Fischer

Lucky You

(Hidden Shoal Recordings / Internet)

 date de sortie

25/05/2018

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Arc Lab / Hidden Shoal Recordings / Medard Fischer

 liens

Arc Lab
Hidden Shoal Recordings

 autres disques récents
Silent Vigils
Fieldem
(Home Normal)
Resina
Traces
(130701)
Ben Chatwin
Staccato Signals
(Village Green)
Boris Hauf
Clark
(Shameless Records)

Réapparu après sept années sans nouvelles l’an passé avec un album d’Arc Lab, Medard Fischer recommence également à publier sous son nom propre, toujours sur Hidden Shoal Recordings qu’il avait déjà rejoint pour son autre projet, et toujours en version digitale uniquement. Pour cette sortie, l’Australien délaisse le néo-classique auquel il s’était adonné par le passé, pour embrasser une electronica-ambient joliment enveloppante, faite de superposition de nappes à même d’égarer l’auditeur dans leurs entrelacs.

Désireux de jouer sur le caractère un peu aléatoire des combinaisons que peuvent donner la mise en présence simultanée de différentes composantes, Medard Fischer parvient à faire naître des rencontres capables d’instiller une atmosphère entre le délassement et un mini-vertige (No Input). Alors que la quasi-absence de rythmiques pouvait laisser craindre une forme d’évanescence un peu trop prononcée, l’adjonction de quelques micro-saturations ou « vents électroniques » (You Can’t Be Gone If You Were Never Anywhere To Start, joli titre au demeurant) apporte davantage de consistance à ses compositions.

Le piano peut aussi faire sa réapparition, pour conférer une coloration autre, plus free dans son style de jeu (Fundamentals) ou bien plus riche en contribution mélodique (Measured Time), de même que quelques bribes chromatiques électroniques savent tirer l’ensemble vers un aspect plus enfantin (Everything Will Become Light Some Day) ou bien que des traits semblent comparables à ceux d’une guitare traitée (le morceau-titre). Cette suite de descriptions démontre donc que, tout en conservant une belle homogénéité, Medard Fischer réussit à diversifier son propos, par la grâce de matériaux suffisamment variés d’un titre à l’autre.

François Bousquet
le 18/07/2018

À lire également

Elisa Luu
Chromatic Sigh
(Hidden Shoal Recordings)
Arc Lab
No Spectre
(n5MD)
Markus Mehr
Live in Bari
(Hidden Shoal Recordings)
Erik Nilsson
Hearing Things
(Hidden Shoal Recordings)