David Newlyn

Collected Fictions

(Sound in Silence / Import)

 date de sortie

01/06/2018

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

David Newlyn / Electronica / Sound in Silence

 liens

David Newlyn
Sound in Silence

 autres disques récents
Spirit Fest
Anohito
(Morr Music)
øjeRum
He Remembers There Were Gardens
(KrysaliSound)
Ocoeur
Inner
(n5MD)
Arve Henriksen
The Height Of The Reeds
(Rune Grammofon)

Depuis juillet 2014 et la publication de Good Luck (Engima) sur sound in silence, le rythme de productions de David Newlyn n’a pas baissé : trois sorties par an en moyenne, mais aucune évoquée ici (cela expliquant probablement ceci). Ce n’est qu’avec son retour sur le label grec qu’on reprend attache avec l’Anglais, pour un disque qui n’est pas, contrairement à ce que son intitulé pourrait laisser imaginer, une compilation d’anciens morceaux mais bien le regroupement de huit nouveaux morceaux (six véritables, accompagnés de deux courtes pistes introductives et conclusives).

Stylistiquement, David Newlyn délaisse le piano solo qu’il avait utilisé la dernière fois qu’on l’avait chroniqué, pour une approche électronique, assez douce et apaisée, sans à-coups rythmiques, ni basses saturées. À la place, ce sont des petites mélodies jouées au synthé, des notes détachées de guitare et des textures assez minimales qui composent un ensemble délectable et soyeux. Le clavier n’est toutefois jamais loin, pouvant revenir faire sonner ses notes, filtrées comme si l’instrument était joué dans un vieux grenier (Ashes).

À force, pourtant, l’album nous semble manquer d’un peu de consistance et d’ampleur, comme si le choix d’un positionnement assez discret finissait par se retourner contre le Britannique lui-même. Dans ce contexte, on pourra alors saluer Close Again, avant-dernier morceau du disque, qui fait montre de davantage de présence, par la grâce de quelques rythmiques façon « baguette de caisse claire rebondissante », d’une mélodie de clavier allant et venant et d’une savante construction. Intelligemment, Newlyn a donc positionné ce titre vers la fin, nous laissant avec une impression plus favorable que le reste de l’écoute de ce nouvel album.

François Bousquet
le 30/07/2018

À lire également

David Newlyn
Wait Here With Me (EP)
(Drift Records)
Stafrænn Hákon
Prammi
(Sound in Silence)
Liam J Hennessy
Held
(Sound in Silence)
David Newlyn / The Archivist / Insecto
s/t
(Mobeer)