Zavoloka

Syngonia

(Kvitnu / Import)

 date de sortie

16/02/2017

 genre

Electronique

 style

Electronica / Expérimental / Industriel

 appréciation

 tags

Electronica / Expérimental / Industriel / Kvitnu / Zavoloka

 liens

Zavoloka
Kvitnu

 autres disques récents
Dakota Suite, Dag Rosenqvist & Emanuele Errante
What Matters Most
(Karaoke Kalk)
Max Ananyev
Water Atlas
(Serein)
Barnacles
One Single Sound
(Boring Machines)
Wealth
Primer
(Ventil)

C’est toujours avec une certaine excitation que l’on aborde un nouvel album de Zavoloka, musicienne ukrainienne qui nous a régulièrement offert de très belles productions. Une excitation mêlée d’une certaine appréhension aussi alors qu’avec le temps la qualité se faisait moins régulière. Si nous avons raté quelques épisodes, Syngonia fait cependant suite pour nous à l’excellent EP Volya sur lequel la musicienne trouvait un juste équilibre entre expérimentations et influences électro-industrielles.

Si on se décide à parler de cet album, c’est que notre première impression est positive, avec notamment le morceau titre qui sert d’ouverture dans un style assez personnel : une introduction plutôt abstraite, faite de tintements et tonalités nasillardes, mêlant douceur et aridité avant que n’apparaisse une rythmique électro assez lourde. L’originalité tient ici à un équilibre assez instable entre structures connues (rythmique, éléments mélodiques) et une prise de risque dans des constructions moins habituelles.
On est donc plutôt séduit par cette originalité qui se déploie sur les 4 premiers titres : une instrumentation très riche sur Rotating Fields lourd et grésillant, clairement marqué par des influences industrielles, tout comme Awake The Quake dont la construction est toutefois un peu plus classique. Notre préférence se portera alors sur Waves Become Matter et ses basses rebondies sur lesquelles viennent se poser de jolies nappes et tonalités électroniques. C’est efficace et contrasté, entre la douceur des mélodies et la rugosité des percussions et textures.

Les choses se gâtent un peu à partir de Return To Previous Energy, qui après une introduction intéressante semble hésiter entre durcir le ton, ou l’alléger avec des nappes synthétiques grossières. Un passage moins inspiré donc qui se poursuit avec Suffice It To Believe It, nous donnant même l’impression que rythmique et mélodie sont complètement décorrélées sur No Beginning No End.
On se consolera ici avec Polonyna et sa rythmique de course poursuite alors que les mélodies fines nous rapprochent d’une electronica plus classique, mais aussi plus efficace.

Un album plaisant mais qui nous laisse à penser que Zavoloka est plus à l’aise sur des formats courts, tournant par exemple autour d’un concept, que sur album où l’inspiration ne semble pas toujours être au rendez-vous.

Fabrice ALLARD
le 22/08/2018

À lire également

Asolaar
Interceptor
(Kvitnu)
Zavoloka
Viter
(Kvitnu)
Zavoloka
Volya
(Kvitnu)
ujif_notfound
[pre][code]
(Kvitnu)