Moskus

Mirakler

(Hubro / Outhere Distribution)

 date de sortie

28/09/2018

 genre

Jazz

 style

Contemporain

 appréciation

 tags

Contemporain / Hubro / Moskus

 liens

Hubro
Moskus

 autres disques récents
Axel Rigaud
Transformation
(n5MD)
James Murray
Landscapes Of Lovers
(Fluid Audio)
Saloli
The Deep End
(Kranky)
Styrofoam
We Can Never Go Home
(Sound in Silence)

Un peu moins de deux ans après Ulv Ulv, album qui nous avait séduits par sa capacité à intégrer à leur trio les interventions de Nils Økland, les Norvégiens de Moskus reviennent à leur configuration traditionnelle. Pas si traditionnelle que cela en vérité puisqu’Anja Lauvdal se trouve, sur la majeure partie du disque, assise devant un orgue Hammond ou un orgue électrique, voire un synthé, en lieu et place de son piano à queue. Il en résulte des consonances assez différentes de ce qu’une formation contrebasse-percussions-clavier pourrait donner d’ordinaire, allant chercher des inflexions plus psyché, voire marquées 1970’s. Les phrases mélodiques peuvent même se faire presque caricaturales, symptomatiques de ces sonorités mi-liturgiques, mi-jazz (Ludwig XIV).

En parallèle, Hans Hulbækmo peut convoquer des percussions assez diverses pour se trouver alors à proximité de rivages plus free, marqués par une forme de jeu improvisé (Sang Til C). Les croisements ne sont toutefois pas toujours aussi heureux, à l’image de cette rencontre un peu difficile entre le vibraphone d’Hulbækmo, des accords plaqués et des petites mélodies façon dessin animé ou arabisantes de Lauvdal, et de la contrebasse trop pataude de Fredrik Luhr Dietrichson (Voyager) ou bien de cette mélodie de jeu vidéo entrelacée avec une flûte à bec (Spurte Hva Det Var).

Demeurent néanmoins quelques pistes, courtes et efficaces, dans lesquelles les roulements de caisse claire (Bolero Blues) ou le vibraphone (Min Venns Skaperverk) sont mis en avant. Calés sous les deux minutes, tendus et efficaces, ces morceaux démontrent une nouvelle fois, avec également le caudal et plus apaisé En Natt, que Moskus sait aller dans différentes directions stylistiques. Ce choix de la variété entraîne, nécessairement, des réussites diverses mais il a le mérite de démontrer une forme d’audace.

François Bousquet
le 07/12/2018

À lire également

Erik Honoré
Unrest
(Hubro)
Finland
Rainy Omen
(Hubro)
The Island Band
Like Swimming
(Hubro)
Frode Haltli
Avant Folk
(Hubro)