Ensemble 0

Plays Eight Compositions And It Lasts 38:36

(flau / Import)

 date de sortie

05/10/2018

 genre

Rock

 style

Acoustique

 appréciation

 tags

Acoustique / Ensemble 0 / flau / Sylvain Chauveau

 liens

Sylvain Chauveau
flau
Ensemble 0

 autres disques récents
Martijn Comes
Interrogation Of The Crystalline Sublime
(Moving Furniture Records)
Quentin Sirjacq
Companion
(Schole)
Altars Altars
Fragments
(Home Normal)
Simon Scott
Soundings
(Touch)

« Tout est dans le(s) titre(s) » pourrait suffire à décrire ce nouvel album d’Ensemble 0 tant l’intitulé de l’album comme celui des huit morceaux qui le constituent pourraient se suffire à eux-mêmes. Désireux de développer une formule facilement transportable en concert, Sylvain Chauveau et deux des membres du collectif à dimension variable se sont ainsi attelés à l’écriture de morceaux acoustiques, à même d’être joués dans des salles de concert comme dans l’espace public ou des appartements. Il en résulte donc ces huit pièces, durant parfois moins d’une minute, parfois plus de douze, et mettant aux prises une instrumentation délicate.

Sous ce jour, les Glockenspiels, métallophones, vibraphones et rivières sont présents sur tous les morceaux, sauf le dernier, entraînant les compositions dans des climats un peu aquatiques et fragiles, brillant d’une belle lumière, frêle mais solide. Les arpèges de guitare acoustique s’insèrent dans ces ensembles, en faisant sonner les cordes métalliques de la même manière, et même les e-bows de Jean-François Brohée prennent ce type de coloration (JF plays ebows, Sylvain plays guitar, Florent plays percussion, Thomas plays guitar and it lasts 6:59).

À ces orchestrations minces, mais précises, répondent un travail sonore tout aussi fin, marqué par un jeu sur la stéréo faisant passer d’un canal à l’autre les arpèges de guitare acoustique, ou bien par un mix qui permet tantôt au Glockenspiel d’être en avant, tantôt à la six-cordes, au gré des morceaux et des envies. En outre, pour ne pas se limiter aux instruments listés précédemment, un synthétiseur modulaire peut apporter ses tremblements et redoubler, d’une certaine manière, la résonance des Glockenspiels (Sylvain plays glockenspiel, Florent plays glockenspiel & chimes, JF plays ebows, Antoine plays modular synth and it lasts 8:32), tandis que l’harmonium de Florent Garnier vient rajouter du liant entre les différentes composantes (Florent plays harmonium, JF plays ebows, Antoine plays modular synth, Sylvain plays melodica, Maxime plays field recordings and it lasts 12:27).

Pour conclure (un peu facilement), on relèvera que, puisque ce nouvel album a été composé pour pouvoir être facilement joué en live et qu’il s’avère diablement réussi, on n’aurait rien contre une petite tournée française d’Ensemble 0, formation dont ces pages n’ont recensé qu’un unique concert… en 2011.

François Bousquet
le 20/12/2018

À lire également

Sylvain Chauveau
Abstractions (EP)
(flau)
25/02/2008
Sylvain Chauveau / (...)
(Point Ephémère)
Sylvain Chauveau
Nuage
(Type)
The Boats
Faulty Toned Radio
(flau)