William Basinski & Lawrence English

Selva Oscura

(Temporary Residence Ltd / Import)

 date de sortie

12/10/2018

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Lawrence English / Temporary Residence Ltd

 liens

Temporary Residence Ltd
Lawrence English

 autres disques récents
Axel Rigaud
Transformation
(n5MD)
James Murray
Landscapes Of Lovers
(Fluid Audio)
Saloli
The Deep End
(Kranky)
Styrofoam
We Can Never Go Home
(Sound in Silence)

Jusqu’à présent uniquement mentionné dans ces pages pour un concert (mitigé) donné au Bozar Electronic Arts Festival en 2017, William Basinski poursuit pourtant une carrière discographique assez riche qui le conduit, en cet automne, à livrer un album en commun avec Lawrence English. On sait ce dernier très adepte du travail collaboratif et on se demande alors bien ce qu’une coopération avec l’États-Unien allait bien pouvoir produire de novateur, dans un registre ambient déjà très embouteillé.

De fait, et sans réelle surprise, on se retrouve face à deux plages d’une vingtaine de minutes chacune, proposant des superpositions de nappes et de strates sonores, jouant doucement sur les sensations de flux et reflux, et sur la présence de simili-souffles. Temporary Residence nous indique que ces deux morceaux ont été composés simultanément de part et d’autre du Pacifique par le Californien et l’Australien, chacun cherchant à travailler autour de l’itération ; mais, en vérité, ils auraient pu tout aussi bien s’échanger des fichiers ou bien se retrouver physiquement au même endroit pour ce processus créatif, on n’est pas certain que le résultat aurait été différent.

Assurément, aussi bien William Basinski que Lawrence English maîtrisent leur sujet et n’ont plus grand-chose à prouver en la matière, mais ce Selva Oscura, sans jamais être désagréable ni raté, sonne diablement comme une production assez paresseuse. On relèvera néanmoins la présence plus appuyée d’une basse, au milieu du second titre, plongeant encore davantage le tout dans une noirceur d’encre, tandis qu’un jeu sur une forme de delay permet de tempérer un peu le jugement sévère qu’on avait fini par adopter, et qui ne nous empêchera toutefois pas de repérer que le duo se produira, en mars prochain, à Présences Électronique.

François Bousquet
le 21/12/2018

À lire également

Inventions
s/t
(Temporary Residence Ltd)
Eluvium
The Motion Makes Me Last (EP)
(Temporary Residence Ltd)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Sonna/Sybarite/Lilienthal
Make Shift Carousel (Ep)
(Temporary Residence Ltd)