Oren Ambarchi & Jim O’Rourke

Hence

(Editions Mego / La Baleine)

 date de sortie

23/11/2018

 genre

Electronique

 style

Ambient / Psyché Rock

 appréciation

 tags

Ambient / Editions Mego / Jim O’Rourke / Oren Ambarchi / Psyché Rock

 liens

Oren Ambarchi
Jim O’Rourke
Editions Mego

 autres disques récents
Sylvain Chauveau
Pianisme
(Sub Rosa)
Amp
Entangled Time
(Sound in Silence)
Joel Tammik
Imaginary Rivers
(TXT Recordings)
Ambidextrous
Echoes Of Science
(Fantasy Enhancing)

Souvent vus en concert, peu fréquemment recensés pour leurs travaux sur disque : ce schéma, régulièrement rencontré pour quelques personnalités à la bonne visibilité, se trouve une nouvelle fois réitéré avec Oren Ambarchi et Jim O’Rourke. La publication d’un album en commun (leur troisième collaboration) nous donne néanmoins l’occasion de s’arrêter sur le travail conjoint de ces deux musiciens importants opérant ici, l’un à la guitare et l’autre au synthé, avec le compagnonnage d’un invité aux tablas.

Cette présence d’U-zhaan tire évidemment les deux longs morceaux (un par face, sur ce disque publié en vinyle et format digital) vers des rivages proches d’une forme de transe un peu psyché. Le son des synthés de Jim O’Rourke et des accords pincés de guitare d’Oren Ambarchi est ainsi comme entraîné à officier dans quelque chose de très métallique, un peu flottant et méditatif, étirant chacun des deux instrumentaux au-delà des dix-neuf minutes. Les interventions un peu improvisées et sérielles de l’États-Unien et de l’Australien répondent alors habilement aux percussions du Japonais. Pour ne pas se contenter de cet échange planant, le synthé d’O’Rourke peut introduire, en fin de première face, des éléments un peu dérangeants (montées rapides, tapotements mélodiques).

Sur le second morceau, les tablas d’U-zhaan se font plus sèches tandis que les accords pincés d’Ambarchi jouent de leur résonance pour dialoguer avec celle des percussions. Pour sa part, le synthé de Jim O’Rourke poursuit sa volonté d’insérer des composantes différentes (bruits d’eau, sonorités voisines du larsen), finissant de concocter un voyage très intériorisant.

François Bousquet
le 29/01/2019

À lire également

01/04/2012
Présences Electronique
(Le 104)
Oneohtrix Point Never
Returnal
(Editions Mego)
V/A
Tempo Technik Teamwork
(Staubgold)
Peter Rehberg
Work For GV 2004-2008
(Editions Mego)