Ô Lake

Refuge

(Patchrock / L’Autre Distribution)

 date de sortie

01/02/2019

 genre

Rock

 style

Néo-Classique

 appréciation

 tags

Ô Lake / Néo-Classique / Patchrock

 liens

Patchrock

 autres disques récents
Daniel W J Mackenzie & Richard A Ingram
Half Death
(Midira Records)
C_C
Impendulo
(Da ! Heard It Records)
Jake Muir
Acclimation
(Dragon’s Eye Recordings)
Siavash Amini
TAR
(Hallow Ground)

Décidément, la soirée du 9 mars 2017 au Supersonic aura posé quelques jalons pour les mois suivants sur ces pages. En effet, après Axel Rigaud, qui avait ouvert le plateau où Benoit Pioulard figurait en tête d’affiche, et qui vient de publier un bon album sur n5MD, ce sont les Rennais de Fragments avec qui on reprend langue à présent. Plus précisément, c’est un nouveau projet solo de Sylvain Texier, ancien membre du trio, qui se voit ici recensé avec Refuge. À nouveau principalement au piano, le Français livre onze instrumentaux naviguant entre néo-classique bien peigné et morceaux plus étoffés.

Assurément, c’est dans cette seconde veine qu’on préfère Ô Lake, quand basse et percussions viennent habiller les arpèges de piano (Portrait Of Solitude) ou quand des incursions électroniques viennent darder, de leurs traits saturés, les lignes chromatiques (Epilogue). Un trio de cordes (violon, alto, violoncelle) peut également être convié, donnant une consonance très « musique de film » à Holocene ou November 17th, par exemple. En toute hypothèse, que l’instrumentation soit dépouillée ou plus riche, Sylvain Texier sait tisser de graciles mélodies, travaillant sur la répétition du même thème et sur un certain toucher assez cotonneux.

À l’aune des nombreux musiciens opérant déjà dans ce même registre, difficile de porter Ô Lake au pinacle ; pour autant, on relèvera que peu de Français se sont aventurés dans une telle démarche stylistique, élément indéniable, aux côtés des autres qualités relevées précédemment, pour ne pas dénigrer le présent travail.

François Bousquet
le 28/02/2019

À lire également

09/03/2017
Benoît Pioulard / Fragment
(Supersonic)