Silk Road Assassins

State Of Ruin

(Planet Mu / La Baleine)

 date de sortie

08/02/2019

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Electronica / Planet Mu / Silk Road Assassins

 liens

Planet Mu

 autres disques récents
Martijn Comes
Interrogation Of The Crystalline Sublime
(Moving Furniture Records)
Quentin Sirjacq
Companion
(Schole)
Altars Altars
Fragments
(Home Normal)
Simon Scott
Soundings
(Touch)

Label sur lequel on revient de temps à autre, piochant entre sorties d’artistes déjà connus et découvertes souvent intéressantes, Planet Mu reste fidèle à sa ligne electronica, marquée par des productions parfois un peu trop rythmées ou agressives, mais qui savent aussi nous bousculer. C’est à nouveau le cas avec le premier album de Silk Road Assassins, auteur de deux 12" auparavant et qui vient ici explorer la frontière entre electronica et grime, entre capacité à proposer des rythmiques syncopées et travail moins appuyé sur les nappes, voire les mélodies.

Avec leurs morceaux ramassés autour des trois minutes, les Anglais mettent en avant leur désir d’aller droit au but, envoyant souvent les pulsations dès le début du titre, amenant l’auditeur à hocher la tête en cadence (Familiars, Taste Of Metal). En parallèle, quelques accords et éléments chromatiques parcourent donc l’album, comme autant de touches plus colorées apportées en contrepoint de l’aspect plus urbain et déstructuré des rythmiques (Split Matter, Bloom, Saint, Blink). Sans avoir recours à des incursions vocales, le trio britannique sait aussi introduire des composantes assez voisines dans leurs sonorités, comme des petites bribes façon onomatopées (Bowman).

La participation des Russes WWWINGS à Shadow Realm donne, en creux, une idée de ce qu’aurait pu être State Of Ruin si les Anglais s’étaient laissé aller à ne privilégier qu’une approche saturée (dans le traitement des rythmiques, mais aussi dans l’occupation sonore). Fort heureusement, Silk Road Assassins a donc fait le choix de procéder de manière plus fine, moins martiale, dosant subtilement ses effets.

François Bousquet
le 06/03/2019

À lire également

iTAL tEK
Nebula Dance
(Planet Mu)
Datach’i
Mmale & Ffemale
(Planet Mu)
iTAL tEK
Cyclical
(Planet Mu)
FaltyDL
Bravery EP
(Planet Mu)