V/A

Cottage Industries 8

(Neo Ouija / Import)

 date de sortie

12/02/2019

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

(ghost) / Ambidextrous / Christ. / Digitonal / Dub Tractor / Electronica / Milieu / Min-Y-Llan / Neo Ouija / Roel Funcken / Ruxpin / The Gasman

 liens

Dub Tractor
Digitonal
Neo Ouija
Milieu
Min-Y-Llan

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

Après une quinzaine de mois sans sortie autre qu’un 12" de Norken, c’est naturellement avec un nouveau volet de sa série Cottage Industries que Neo Ouija refait surface. Pour ce huitième volume, tout à fait conséquent en terme purement mathématique (vingt-huit morceaux, répartis sur deux CD, pour plus de deux heures et vingt minutes de musique), le label anglais renoue évidemment avec des têtes connues, et nous propose aussi, mélange traditionnel, des découvertes plus ou moins captivantes.

Commençons précisément par les belles nouveautés (à tout le moins, celles jamais encore mentionnées sur ces pages), en ne disant mot des musiciens non encore connus mais moins probants. Pour débuter cette recension, citons tout d’abord une jolie cohorte de musiciens néerlandais : Foresense, qui publie ici son deuxième morceau seulement, caractérisé par une polyrythmie prenante, Exm et son clavecin électronisé mi-baroque, mi-contemporain, Dialed, dont le morceau s’améliore en se développant ou Generate au propos concentré sur ses rythmiques.

Retrouver une compilation Neo Ouija, c’est aussi, à coup quasi-certain, découvrir un nouveau groupe russe ou ukrainien ; ici, c’est Midimode qui attrape l’oreille avec une charmante proposition. De son côté, BLN, musicien roumain, fait rouler ses mélodies sur des pulsations plus appuyées alors qu’Oxynucid investit une electronica-poppy quasi-bubblegum. Très belle révélation de cette compilation (il s’agit du premier titre de cet artiste), Dude offre des mélodies plus tranchées et presque métalliques, parcourues d’exquises pulsations, pendant que, dans un registre voisin mais un peu moins éclatant, Monoform se distingue également. Enfin, autre débutant dont on ne sait rien, Weld séduit à son tour, vers la fin de la double compilation.

Pour les artistes déjà appréhendés sur ces pages, Christ. mêle astucieusement approche mélodique et rythmique au son très proche d’une véritable batterie. Muets depuis 2015 et leur dernier album en date, les Anglais de Digitonal nous font, en cinq minutes, regretter une telle absence avec leur mélodie un peu ouatée et leurs fins grésillements. Dans la foulée du très bon Everything We Touch Turns To Dust (publié en juin 2017 sur n5MD), (ghost) tisse de subtiles lignes chromatiques au piano pendant que les délicates rythmiques habillent l’arrière-plan.

Alors qu’on l’imaginait sommeillant, Anders Remmer réactive ici Dub Tractor pour une proposition correcte, plus attirante en tout cas que les rythmiques très banales de Milieu. Aussi bon soit le morceau retravaillé par Karsten Pflum, on aurait préféré retrouver un titre original de Min-Y-Llan, tellement le musicien nous convainc à chaque fois qu’on a affaire à lui. Un peu décevants, Ambidextrous se repose trop sur des samples parlés et des rythmiques trop basiques tandis que Ruxpin fait trop confiance à ses simples accords de synthé un peu réverbérés. Intéressant mais un rien passe-partout, Roel Funcken vient livrer son habituelle participation aux compilations Cottage Industries.

Dans un contexte global assez peu appuyé, plutôt concentré sur une electronica mélodique qui a fait la marque de fabrique de la série Cottage Industries, retrouver Tim Exile et The Gasman, musiciens estampillés Planet Mu, permet d’écarter tout risque de monotonie et de parfaire le panorama, une nouvelle fois attachant même si pas toujours concluant.

François Bousquet
le 27/03/2019

À lire également

Faction
The End of Tel Aviv
(Neo Ouija)
Dub Tractor
More or Less Mono
(City Centre Offices)