Festival Biarritz Amérique latine 2019 - Reprise du palmarès

 date

du 30/09/2019 au 06/10/2019

 salle

Cinémathèque Française,
Paris

 tags

Cinémathèque Française

 liens

Cinémathèque Française

 dans la même rubrique
du 21/11/2021 au 28/11/2021
Entrevues - Festival International du Film de Belfort 2021 - (...)
(Cinémathèque Française)
du 27/09/2021 au 03/10/2021
Festival Biarritz Amérique latine 2021 - Reprise du palmarès
(Cinémathèque Française)
du 26/08/2021 au 05/09/2021
Quinzaine des Réalisateurs 2021 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)
du 26/07/2021 au 01/08/2021
Semaine de la Critique 2021 - Reprise de la sélection
(Cinémathèque Française)

Né à peu près en même temps que les Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse (rebaptisées CinéLatino), le festival Biarritz Amérique Latine vise également à promouvoir cette cinématographie assez riche. Comme d’autres festivals, la Cinémathèque propose une soirée de reprise du palmarès pour voir le long-métrage et le court-métrage récipiendaires de l’Abrazo, récompense suprême de la manifestation basque. Comme l’an passé, ce sont d’ailleurs deux réalisations brésiliennes qui ont été distinguées, témoignage de l’affirmation de la densité de la cinématographie locale, au-delà des têtes de pont que peuvent être Walter Salles, Fernando Meirelles ou Kleber Mendonça Filho.

« Béni soit le dimanche, le jour où je vois Giovanna » constitue l’unique synopsis d’O Mistério Da Carne, court-métrage centré sur Camila, adolescente qui fantasme sur la figure de Giovanna, jeune fille de sa classe plus affirmée. Avec un point de départ assez couru sur les écrans, Rafaela Camelo parvient tout de même à intéresser en implantant son récit dans la société brésilienne très catholique, et en croisant précisément cette fascination amoureuse avec les rituels religieux (lavement des pieds au Jeudi Saint, cours de catéchisme, procession des enfants d’honneur à la messe). Tous ces moments servent alors de prétextes pour observer Giovanna, de la part d’une Camila qui, en parallèle, se confie plus ou moins ouvertement à une amie tierce. L’ambiguïté de cette dernière relation, entre taquinages et mini-accès de violence, vient également dire, en creux, la forme de souffrance de celle dont on ne saura jamais si elle finira par arriver à ses fins sentimentales (le baiser quasi-final qui nous est montré pouvant tout à fait relever du rêve).

Gardien au port de commerce de Manaus, Justino mène sa vie mais, malgré le caractère routinier de son quotidien (échanger trois phrases avec le gardien de nuit au moment du changement de service, longer la route à pied, prendre le bus pour rentrer chez lui, retrouver sa famille pour le dîner), ne semble pas avoir vraiment trouvé sa place. De fait, le héros de La Fièvre (A Febre) se cherche entre sécurité du monde qui l’entoure (métier, cellule familiale avec ses enfants, habitation, même un peu délabrée) et attrait de sa culture amérindienne (croyance dans les esprits, défiance envers la médecine des blancs et leurs médicaments, histoires transmises de générations en générations et fortes de métaphores, rêves symbolistes).

La fièvre du titre n’arrive qu’assez tard et n’agit pas tellement comme un déclencheur de réactions de la part du héros, mais plutôt comme une confirmation d’une certaine inadéquation à un mode de vie qui, de toute façon (pour des raisons autres, qu’on ne divulguera pas), allait être chamboulé. Dans le rôle principal, Regis Myrupu avait reçu le Prix d’interprétation à Locarno car, de fait, il occupe l’écran en permanence, avec une présence réelle, à la fois discrète et compacte. Servi par ce personnage, le film de Maya Da-Rin permet de mettre en lumière cette forme de choc des cultures, peu frontale mais qui remue néanmoins.

Date de sortie :
- La Fièvre : 30 juin 2021

François Bousquet
le 24/10/2019

À lire également

du 28/11/2015 au 06/12/2015
EntreVues - Festival (...)
(Cinémathèque Française)
du 25/11/2017 au 03/12/2017
Entrevues - Festival (...)
(Cinémathèque Française)
du 26/07/2021 au 01/08/2021
Semaine de la Critique
(Cinémathèque Française)
du 20/11/2018 au 27/11/2018
Festival des 3 Continents
(Cinémathèque Française)