Isan / Styrofoam

 date du concert

25/10/2005

 salle

Stuk,
Louvain

 tags

Isan / Stuk / Styrofoam

 liens

Isan
Styrofoam
Stuk

Après une petite période de semi-léthargie, nous déclarons rouverte la saison des concerts electronica en profitant de la triple affiche Morr Music proposée par le toujours excellent Stuk de Louvain, centre culturel aventureux à la programmation captivante dans des conditions de vision et d’écoute au-dessus de tout soupçon.

On naviguera tout d’abord en terrain connu avec Isan, que nous avions déjà apprécié deux fois l’an dernier. La configuration scénique reste identique, Anthony Ryan et Robin Saville dégageant leur sympathie discrète derrière leurs laptops et ponctuant leurs morceaux de mouvements du corps en osmose avec leur musique. Le set nous a toutefois semblé d’emblée plus éloigné du dernier opus en date Meet Next Life que leurs prestations de l’an passé qui collaient logiquement à leur actualité de l’époque. Et pour cause puisque Robin nous précisera, au cours d’une brève conversation postérieure, que seuls deux morceaux de cet album furent joués, tandis que nous avions identifié deux autres pièces plus anciennes dont la tonalité plus rythmée révélait l’antériorité.
Le reste du set était composé de nouveaux morceaux et ce ne fut dès lors en rien ne redite pour nous. Morceaux qui semblent cependant bien dans la lignée de Meet Next Life, et l’on ne s’en plaindra pas, même si nous confessons un faible pour Lucky Cat, Salamander ou Clockwork Menagerie aux inflexions quelque peu plus percutantes à nos oreilles. Délicatesse des structures et des mélodies dominaient un propos toujours champêtre et onirique mais quelque peu étoffé dans l’agencement des sons et des rythmes. Une sorte de progression dans la continuité, qui nous permet d’attendre avec un vif intérêt le prochain album prévu pour mars 2006. Isan a également composé, de même que Bernhard Fleischmann, une bande-son destinée à accompagner des oeuvres graphiques et visuelles présentées également au Stuk - Anthony et Robin ont d’ailleurs passé 13 jours dans la cité brabançonne durant ce mois d’octobre. Nous nous réjouissons de pouvoir en profiter prochainement (par exemple lors du concert du dernier nommé dans quelques jours au même endroit) et la sortie de ces pièces en split-album est envisagée, ce que nous espérons bien sûr avec délectation.

Vient ensuite le régional de l’étape devant son public, le non moins sympathique anversois Arne Van Peteghem aka Styrofoam. Nous l’avions laissé alors qu’il se dirigeait vers une electronica mâtinée de pop organique et chantée, virage illustré par l’album I’m What’s There... qui nous avait laissé quelque peu perplexe. N’ayant pas écouté le récent opus Nothing’s Lost, sorti l’an dernier chez Morr Music, nous ne savions à quoi nous attendre. On s’est vite rendu compte que, du moins en live, le propos se renouvelle radicalement : c’est une sorte d’électronica-clash que Styrofoam nous offre, un propos rythmé et dansant, purement électronique, avec boucles samplées, motifs technoïdes, superposition de couches métalliques et mélodiques (parfois un peu longue, l’évolution tardant à survenir mais finissant toujours par emmener la pièce un cran plus loin). Les vocaux restent présents, Arne Van Peteghem samplant sa propre voix, et comme auparavant ces passages nous paraissent les moins convaincants. Mais l’impression générale est indubitablement positive, en présence d’un flow électronique percutant, fin, élégant et jouissif. Voilà bien le signe d’un artiste en recherche et en constant renouvellement.

Une preuve de plus s’il en était besoin que Styrofoam constitue le fleuron de l’électronica belge et que, couplé aux mélopées aériennes du duo anglais, c’est à une excellente soirée que nous avons assisté.

Gilles Genicot
le 30/10/2005

À lire également

04/03/2002
The Notwist / Styrofoam
(Maroquinerie)
Isan
Meet Next Life
(Morr Music)
Múm
Please smile my noise bleed
(Morr Music)
V/A
Blue Skied an’ Clear
(Morr Music)