Élémentaire

 auteur

Sébastien Bravard

 metteur en scène

Clément Poirée

 date

du 26/06/2021 au 09/07/2021

 salle

Théâtre de la Tempête,
Paris

 appréciation
 tags

Sébastien Bravard / Théâtre de la Tempête

 liens

Théâtre de la Tempête

 dans la même rubrique
du 05/01/2022 au 22/01/2022
Une Télévision Française
(Théâtre des Abbesses)
du 23/11/2021 au 27/11/2021
La Luna En El Amazonas
(Théâtre des Abbesses)
18/11/2021
De la Disparition des Larmes
(Théâtre Ouvert)
du 12/11/2021 au 04/12/2021
Pacific Palisades
(Théâtre Paris-Villette)

Comédien professionnel, Sébastien Bravard a fait le choix, à la suite des attentats de 2015, de compléter son parcours en devenant professeur des écoles. Mis face à une classe de 27 élèves de CM1, dans le Val-de-Marne, il poursuit, en parallèle, son autre activité (répétitions, représentations, tournées) et vient, quelque temps après cette première année d’expérience, la relater sur scène. Sur un plateau représentant tantôt la salle de classe, tantôt la cour de récréation, avec un simple tableau blanc en fond de scène, un banc, une chaise et une table, l’interprète va dérouler le fil de l’année : rentrée, première dictée, cours d’éducation physique et sportive, fêtes de fin d’année, conseil d’école, découverte du théâtre par les enfants, sorties à la piscine, dernier jour d’école…

Si la figure de l’enseignant plutôt bienveillant commence à être familière (d’Être et Avoir à Entre les Murs, nonobstant les spécificités de l’un et l’autre), la sincérité et l’intégrité de ce projet-ci ne sont nullement en cause. Sébastien Bravard touche, ainsi, par sa capacité à recréer, avec peu de moyens, l’atmosphère d’une salle de classe. N’éludant pas sa forme de gaucherie à la découverte de l’ampleur de la tâche, le comédien tire volontiers le fil de la comparaison entre ses deux activités : même effet de représentation, même sentiment de se mettre chaque jour/soir en danger, même nécessité de capter l’attention de son auditoire, même volonté de donner à réfléchir, même souhait de créer du collectif. Au reste, cette notion de « collectif » revient très souvent dans le spectacle, Bravard appelant régulièrement les élèves à revenir, ensemble, sur ce qui vient de se passer ou sur telle lecture ; préférable à la mise en lumière d’un ou deux enfants dont on aurait suivi l’évolution individuelle tout au long de l’année, ce choix participe de la justesse du propos.

Au-delà du parallèle entre métier d’enseignant et métier de comédien, plusieurs métaphores sont également convoquées, de manière parfois un peu appuyée cependant : le premier jour de classe vu comme un saut en parapente (mais sans parapente), l’enfant qui prend son envol tel une mouette, etc… De même, quelques passages contés par l’auteur se montrent trop attendus (l’avalanche de sigles - REP, AVS, DSDEN… -, le manque de moyens matériels, les blagues dans la salle des maîtres), à l’image d’un spectacle un rien prévisible au total. Pour nous faire mentir, cependant, les dix dernières minutes prennent un tour plus poétique, quittant un peu le quotidien de la salle de classe et ses anecdotes, gagnant en hauteur et en sensibilité.

Autres dates :
-  21/08/2021 et 22/08/2021 : Théâtre Louis Jouvet - Belfort
-  09/10/2021 : Espace culturel André Malraux - Le Kremlin-Bicêtre
-  19/11/2021 : La Grange Dimière - Fresnes
-  26/01/2022 et 27/01/2022 : Théâtre Jacques Carat - Cachan
-  du 08/02/2022 au 13/02/2022 : Théâtre - Saint-Maur
-  du 01/03/2022 au 04/03/2022 : Théâtre du Point du Jour - Lyon
-  du 12/03/2022 au 20/03/2022 : Espace Jean Legendre - Compiègne

François Bousquet
le 06/07/2021

À lire également

du 14/09/2018 au 21/10/2018
Les Enivrés
(Théâtre de la Tempête)
du 13/03/2015 au 12/04/2015
Boesman et Léna
(Théâtre de la Tempête)