Open To The Sea

Watering A Paper Flower

(Fluid Audio / Import)

 date de sortie

04/10/2021

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Barnacles / Enrico Coniglio / Fluid Audio / Open To The Sea

 liens

Enrico Coniglio
Barnacles
Fluid Audio

 autres disques récents
Tim Linghaus
Memory Sketches II
(Schole)
Grouper
Shade
(Kranky)
Dryft
From Stasis
(n5MD)
Joshua Trinidad
Sleeping With Worries
(Subcontinental Records)

Quelques semaines avant un nouvel album solo d’Enrico Coniglio, son duo Open To The Sea offre son traditionnel album des années impaires, à l’occasion duquel il continue son tour des petits labels amateurs d’ambient électronique (Fluid Audio après Dronarivm et Midira). Sur Another Year Is Over, ces pages avaient pu souligner que six chanteurs étaient présents, aux côtés d’instrumentistes, dans un long-format ressemblant fort à un disque « à invités ». Cette fois-ci, la palette s’est resserrée puisque seuls trois musiciens extérieurs interviennent, pour un propos qui gagne alors en intimité et en délicatesse.

Les programmations et samples de Matteo Uggeri se couplent ainsi très finement avec les différents claviers (piano, orgue, synthétiseur) d’un Enrico Coniglio qui a, ici, délaissé sa guitare et ses triturations. Au-delà de leurs apports respectifs, les deux Italiens bénéficient, donc, du concours de trois comparses, dont les participations se font tout aussi fines : violoncelle d’Andrea Serrapiglio joliment croisé avec le piano, les samples vocaux et des cliquetis (It Comes, Ineluctable), batterie de Mattia Costa concentrée sur une cymbale frappée rapidement (A Wheathered Vibe et Shallows Of The Black Sea) ou trompette d’Alessandro Sesana dépassant tout juste du tapis sonore, dans un geste très caressant (If One Moment Could Be My Entire Life).

Sans réelle surprise, compte tenu de cette description, on apprendra qu’Open To The Sea a souhaité travailler autour de la nostalgie, du passé et des reliques. Comme toujours, le support physique proposé par Fluid Audio sert ce discours, avec ses disques (ici, deux CD-R 3") sont présentés dans une sorte de livre, agrémenté de photos en noir et blanc, et de papier parcheminé. Cela se marie alors parfaitement avec la musique, entre ambient, néo-classique et travail minimal, suffisamment touchante pour émouvoir et assez ciselée pour captiver ceux qui recherchent créations et expérimentations.

François Bousquet
le 06/01/2022

À lire également

Bluhm
In The Vale Of Tears
(Fluid Audio)
Ouvala
Psychology of Colour
(Fluid Audio)
Lemures
EP
(Crónica Electronica)
Open To The Sea
Another Year Is Over
(Midira Records)